Nicolas Sarkozy et sa petite entreprise de récupération

Publié: 10 novembre 2010 dans Politique
Tags:, ,

Le déplacement, hier, de Nicolas Sarkozy à Colombey-les-Deux-Eglises (Haute-Marne), pour la célébration du quarantième anniversaire de la mort du général de Gaulle (le 9 novembre 1970), a donné lieu à la petite entreprise de récupération dont le plus haut responsable de l’Etat est coutumier.

Se drapant dans un gaullisme dont il n’a jamais été le partisan remarqué, hors cérémonies officielles, Nicolas Sarkozy a débité un discours ampoulé, qui baignait dans la gloire de l’hyperprésidence, et dont le style « Guaino » ferait sourire s’il n’était pas d’une mécanique fortement grinçante.

Extrait :

« Chercher entre le capitalisme sans règle et le socialisme la voie de la participation et de la régulation.

Chercher entre le laisser-faire et l’étatisme la voie de l’autorité de l’État.

Chercher entre l’injustice et l’égalitarisme la voie de l’égalité des chances.

Chercher entre les intérêts de chacun, la voie de l’intérêt de tous.

Chercher entre l’immobilisme et la table rase, la voie du progrès dans la fidélité à ce que nous sommes.

Chercher sous la diversité française l’unité profonde de la Nation.

Rassembler les Français par-delà tout ce qui les divise.

Voilà la leçon politique du gaullisme. Car si nul ne peut faire parler le général de Gaulle ni prétendre savoir ce qu’il ferait aujourd’hui, chacun doit méditer sur ce qu’il a fait. »

(Le Président à Colombey-les-Deux-Eglises. Photo AFP. Le tag a été rajouté.)

Une autre version de la prosopopée était préparée, mais, au dernier moment, elle n’a pas été retenue par l’orateur :

«  Chercher entre le capitalisme béni et le socialisme honni la voie de la soumission du peuple et de la multiplication des profits.

Chercher entre le libéralisme et l’étatisme la voie du désengagement de l’Etat.

Chercher entre l’injustice naturelle et l’égalitarisme chanté par les droitsdel’hommistes la voie de la justesse sociale.

Chercher entre les intérêts des Français la voie de l’intérêt de quelques parvenus au pouvoir.

Chercher entre l’immobilier et la table du Fouquet’s la voie de la digestion dans la fidélité à ce que nous sommes.

Chercher, malgré l’invasion des étrangers, l’unité profonde de la Nation.

Rassembler les Français par-delà l’opposition politique systématique et désastreuse dont souffre notre pays.

Voilà la leçon politique du sarkozysme. Car si je peux faire parler le général de Gaulle et prétendre savoir ce qu’il ferait aujourd’hui, chacun doit méditer sur ce que j’ai déjà fait et ferai encore. »

On dit à propos que le remaniement gouvernemental serait annoncé en début de semaine prochaine, et que les ambitions de Jean-Louis Borloo, lancé trop tôt sur la cendrée, auraient pris un fâcheux coup dans l’aile.

Mais voici qu’un homme d’une tout autre stature – présidentielle, en un mot – se tiendrait déjà prêt pour 2012. Son récent livre (merci à P.-J. C.) établit un bilan implacable du règne en cour de l’occupant actuel de l’Elysée.

Ce dernier devrait recevoir bientôt par La Poste, si elle n’est pas en grève, un exemplaire  de l’ouvrage dédicacé.

Publicités
commentaires
  1. PhA dit :

    Nicolas devrait se contenter de santiags à sa pointure, ça lui éviterait les ampoules.

    • @ PhA : certes, mais le phare – ou le faible pinceau — de la pensée sarkozyste, Henri Guaino, a déclaré ce matin à France Inter (débat sur la future « Maison de l’Histoire de France ») qu’il s’agissait du trentième anniversaire de la mort du Général…

  2. Fabrice dit :

    Les commémorations, les dates endeuillées qui nous ramènent sans cesse vers le passé, faute de perspectives d’avenir. Alors, le tribun tente de se hausser sur les étagères de l’histoire, de marquer sa présence de son ombre, laquelle le devance, voire l’enveloppe de la pire façon. Cela donne inexorablement ce spectacle pitoyable où l’on entend le bon citoyen lancer, des trémolos dans la voix : « On vous aime, Monsieur le président ! » lorsque ce n’est pas : « On prie pour vous ! » L’ambiguïté de cette dernière laissant le champ libre à diverses interprétations… Bref, une mascarade camarade qui invite à dérouler le drapeau noir… avec quelques pointes rouges.

  3. Oui, et puis ce Jean de Gaulle, personne ne lui a demandé de se tasser un peu ? C’était vraiment désobligeant !
    Ravissante, la fresque derrière le podium dressé dans le Barnum. On aurait presque pu y voir fleurir des patates.

  4. gballand dit :

    Vous avez choisi une belle « tranche » du discours. M. Guaino pourrait remplacer Gérald Dahan à France Inter. Quant à M. de Villepin, à l’égal d’autres hommes politiques, ses yeux se sont décillés après avoir quitté le pouvoir, étrange, non ?

    • @ gballand : c’est vrai qu’il y a une certaine ressemblance physique avec Gérald Dahan (il suffirait que ce dernier mette une paire de Ray-Ban). Concernant Dominique de Villepin, mieux vaut tard que jamais : la distance permet la prise de conscience.

  5. patrick verroust dit :

    DH:

    Votre billet de ce jour est parfait. Trop! Si vous faites des billets où il n’est plus possible de mettre son grain de sel , je ne vois plus l’intérêt de ce travail énorme, consciencieux , acéré que vous faites pour faire penser vos lecteurs. Pensez à eux que diable , à la disponibilité dont ils doivent faire preuve pour s’adapter aux méandres certes rectilignes et lumineux de vos itinérances dans la France du petit Nicolas , trop superficiel, (il en faut des superficiels, tout le monde ne peut pas être sérieux), pour plonger dans la France profonde, c’est à dire la nôtre.

    Vous avez , parfaitement décrypté les 7 commandements de notre Moïse national et ses 7 péchés capitaux qui nous mettent dans la mouise. Il a aidé , il faut lui reconnaître ses analystes , en essayant d’être lumineux grâce aux mérite d’un style ampoulé (élevé au grain des contestations).

    Je me permettrai, très modestement, (je peux me vanter de ne pas savoir faire autrement) de souligner que le capitalisme va faire sa ménopause. Nous devons, en conséquence, envisager le changement de note hymne national? Le «  Allons enfants… » n’aura plus de raison d’être; Il pourra être remplacé par «  O Grand Nicolas , Tu entends le monde t’écouter , Des chiens aboient ta caravane passe! O Grand Nicolas qui a su te hisser plus haut que les gaulliennes hauteurs, Tu nous as botté la fesse droite, nous te présentons la gauche et à tout buteur miséricorde ( comme on dit chez les Bleus) » . Ce serait lui faire plaisir si tous les manifestants de France chantaient un hymne à sa joie de nous gouverner selon sa fantaisie , d’empêcher Marianne de dormir selon ses désirs.
    Je suis heureux d’apprendre que pour faire entendre la voix de l’autorité de l’état , il va continuer la pratique du pipeau.

    Je vais arrêter là , vous avez tout dit et si bien dit que je ne voudrais pas avoir l’air de faire une petite entreprise de récupération. J’ose, simplement vous signaler, dans le troisième péché capital, « Chercher entre l’injustice naturelle….. » l’omission d’un mot, une très légère et bien pardonnable distraction , vous vouliez sans doute parler de « la voie de la survie de justesse »

    Je vous souhaite , Irréductible Penseur, une journée agréable quoique nous sommes tous, je veux dire vos fidèles lecteurs, persuadé que vous êtes, déjà, à l’œuvre pour nous éclairer sur les histoires du petit Nicolas. Nous devons assumer notre mission disait Goscinny « Allez Sempé, dévoilez vos dessins »

  6. jojo dit :

    c’est vraiment un cas clinique
    ils n’ont même pas honte

  7. @ jojo : c’est pas jojo, tout ça ?

  8. Stéphane Alcoat dit :

    « On dressera une grande croix de Lorraine. Elle incitera les lapins à la résistance », prédit à peu près de Gaulle à Malraux dans « Les Chênes qu’on abat ».
    Le petit lapin de Neuilly nous refait le coup de Pompidou, président de la République, ne jurant fidélité à la leçon donnée par de Gaulle qu’après avoir radicalement changé de politique européenne.
    Le discours préélectoral pseudo-gaullien du petit lapin de Neuilly nous est asséné tandis que des troupes françaises combattent en Afghanistan sous le commandement que l’on sait.

  9. @ Stéphane Alcoat : il va falloir attendre un certain temps que « le petit lapin de Neuilly », comme vous le qualifiez fort drôlement, appelle à « l’autodétermination » des Afghans (il doit les confondre avec des fellaghas).

  10. Stéphane Alcoat dit :

    Oui, comme Kouchner confond les Ouïgours avec des yoghourts.

  11. @ Stephane Alcoat : mais Kouchner n’a plus vraiment de pot !

  12. Sorcière dit :

    Une entreprise de récupération ? rire j’y ai vu une tentative de suicide collectif de Sarkozy et de son clan !
    Une commémoration pour rappeler tout ce que le Sarkozysme a détruit … j’en suis restée médusée.
    Le problème mental de NS est son incapacité totale à voir l’autre autrement que ce qu’il est lui-même, sans avoir compris ce qu’il est lui-même mais que tout le monde a bien compris et qu’il faut cacher à tout prix et ça ne date pas d’aujourd’hui.

  13. sylvaine vaucher dit :

    Dans son Air Sarko, on pourrait mettre la baignoire de Marat.

  14. PdB dit :

    Pitoyable, pathétique et écoeurant… nano1 © n’a que le guano qu’il mérite…

  15. @ PdB : Tu aurais été édifié (si besoin est) en écoutant un Guaino faiblard, ce matin à France Inter, auquel un historien a fort justement répondu qu’au moment où l’on réduisait l’enseignement de l’Histoire dans les lycées (simple « option » en terminale S) et où l’on supprimait quasiment la formation des profs, il était paradoxal de vouloir créer – au sein même du bâtiment des Archives nationales – une « Maison de l’Histoire de France », coupée de toute perspective européenne ou de la mondialisation et renfermée sur une évocation purement « chronologique » des événements, digne de la IIIème République.

    L’historien Pierre Nora a écrit une lettre ouverte à Frédéric Mitterrand sur le sujet, dans laquelle nano1©, comme tu l’appelles, en prend pour son grade.

  16. Olivier SC dit :

    Hors sujet : c’est bien un jour à ne plus être au Monde dont tous les blogs sont inaccessibles 😉

  17. @ Olivier SC : oui, je m’en suis aperçu ce matin, impossible d’aller sur le moindre blog du monde.fr. Et j’ai reçu l’avis à tous les blogueurs puisque je suis encore abonné ! Enfin, ce n’est pas la première ni la dernière fois sans doute : ils n’ont toujours pas trouvé l’informaticien ad hoc, dirait-on. Il faudrait faire appel à Pôle Emploi…

    Mais Eric Fottorino a, en ce moment, d’autres problèmes que ceux de cette intendance-là.

  18. Sophie K. dit :

    Très chouette billet, oui.
    Tu sais quoi, Dominique ?
    Y’a des jours où je suis fatiguée.
    Même plus le courage de gueuler.

  19. @ Sophie K. : il faut prendre de la distance, de temps en temps. On se sent mieux après.

    @ Sorcière : oui, Le Chasse-clou a été victime, tout seul là-bas, pauvre orphelin, d’une nouvelle buguerie du monde.fr. Ils ne sont vraiment pas fortiches en informatique !

  20. Wanatoctoumi dit :

    @ DH (à propos de la plateforme WP du monde.fr)
    Je devine (sans en être certain) qu’ils sont en train de basculer tout les blogs sur la nouvelle interface (qu’on a pu admirer avec le « LSP nouveau »). C’était, jusqu’à ces derniers jours, un privilège des « blogs de la rédaction ».
    Note (en passant) : c’est toujours « Le chasse clou » qui répond, lorsqu’on clique sur votre signature, là-bas… et pas « L’Irréductible » (qui a un mois d’existence, déjà !)

  21. @ Wanatoctoumi : je ne sais pas ce qu’ils fabriquent, mais en tout cas ce matin il n’y a toujours aucun accès à la plateforme des blogs du monde.fr, « temporairement indisponible ». Mais « les équipes informatiques du Monde.fr mettent tout en oeuvre pour rétablir le service dans les meilleurs délais ».

    « Les équipes informatiques » : un tel bataillon va très vite trouver la solution !

    Je pensais justement hier rajouter un « post » sur Le Chasse-clou pour indiquer plus clairement (elle figure au milieu des commentaires du dernier article) l’adresse de L’Irréductible. Mais impossible de me connecter, ni à aucun autre blog hébergé par le journal appartenant à Pierre Bergé (entre autres).

    Je n’ai pas vu le nouveau look de LSP, merci pour l’info !

  22. J’aime bien la traduction. Il s’agit bien de deux langues, non ?

  23. @ brigitte giraud : oui, le « on » et le « off ».

  24. […] Politique : … petite entreprise de récupération. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s