Réflections urbaines

Publié: 17 novembre 2010 dans Vidéo
Tags:,
Publicités
commentaires
  1. PdB dit :

    Quand il fait beau sur Paris (c’est comme quand il neige) les glaneurs d’images sortent du bois… Ce que c’est joli, toutes ces feuilles…

  2. gballand dit :

    Des pas crissants sur des feuilles, la révolution en marche me suis-je dit ? Mais non… Des réflections qui appellent des réflexions… quand la pub dévore la ville, les esprits baissent la garde…
    En tout cas, le canal St Martin a du charme.

  3. Relever la garde ou le défi, c’est aussi montrer.

  4. Ambre dit :

    Un beau réveil matin. Plein les mirettes avec votre oeil de parisien toujours sur le vif!

  5. @ Ambre : j’espère ne pas avoir mis la sonnerie trop fort (pin-pon, difficile d’y échapper).

  6. patrick verroust dit :

    Tomber dans le panneau, Sots!

  7. Désormière dit :

    Toutes ces images, toutes ces histoires qui pourraient commencer : la pharmacie qui affiche 10/18 ( une nouvelle fantastique ) , le « passage du désir » ( facile ), une passante qui s’évapore en haut d’un escalier… bouffées d’air urbain, quel plaisir.

  8. patrick verroust dit :

    Un Z aurait eu meilleur air. C’est sot, le grand zéro est arrivé!

  9. @ Désormière : Bourgois dans la rue ?

    @ patrick verroust : quel mauvais comédien…

  10. Sorcière dit :

    Une machine de guerre pour 2012 … et de nouveaux poilus économiques ?

    Face à l’évaporation du nerf de la guerre, manu militari, les « dépendants » et leurs héritiers vont devoir contribuer à l’organisation de mouroirs rentables, les crises sanitaires feront le nettoyage. Parions que le nouveau prélèvement obligatoire sera fait à la source pour éviter les désertions.

    Un joli soleil sur Paris. Un « soleil vert » ?

    La misère ne paraît même plus moins pénible au soleil !

    Faut-il émigrer à la campagne, il paraît qu’on y survit mieux qu’en ville par temps de guerre 😉

  11. Zoë Lucider dit :

    @Sorcière, je vous garde une place au coin de la cheminée, collègue, en cas de rigueur excessive.
    @DH, les derniers plans sur le canal sont somptueux. Il me semblait voir ma fillote ici ou là. Quant au paysage sonore, il est parfait pour rendre l’ambiance

  12. @ Sorcière : « paysage sonore », c’est très écologique, finalement.

  13. Quotiriens dit :

    Les fauteuils de cinéma de rue restent vides devant l’écran binaire et statique.
    Le cinéaste a pris la tangente et s’envole, emportant son public.

  14. Claire dit :

    Que nous conseillez-vous comme film en ce mercredi ? Je ne distingue pas très bien les affiches à la fin de votre jolie vidéo (j’allais mettre paisible, mais il y a quand même des images révolutionnaires…)

  15. patrick verroust dit :

    Ce matin quand j’ai posté mon commentaire, je n’ai vu que le panneau Decaux, je n’ai pas vu que c’était une vidéo. Pourtant, j’ai lu attentivement les affiches . Nous n’étions pas sue le même canal et je n’ai pas vu les bonnes feuilles!

  16. Jean-Luc dit :

    De bien belles images de Paris sous le soleil d’automne, qui donnent envie de flâner.

  17. @ Jean-Luc : avec flanelle, aujourd’hui.

    @ patrick verroust : il suffit de suivre la flèche.

    @ Claire : le film russe, sûrement, « My Joy », de Sergei Loznitsa.

    @ Quotiriens : oui, rangée virtuelle, bien vue !

  18. Michèle dit :

    Je me suis laissée emporter par cette belle balade et l’histoire qu’elle raconte. Merci.

  19. @ Michèle : attention à la prochaine écluse !

  20. Nomade dit :

    Je connaissais (bien) le Général de l’armée morte, d’Ismaël Kadaré, mais je ne pensais pas que cette armée morte puisse être toute de feuilles dorées dans la vidéo des réflections urbaines.

  21. @ Nomade : l’Albanie à Paris ? Un exil doré.

  22. L’émigration à la campagne est dangereuse sur le long terme. Mais à la campagne, il n’y a pas de court terme. Il n’y a pas de terme, en fait.

  23. @ Dominique Autrou : il est échu (mais chut !).

  24. lignes bleues dit :

    un petit regret, aujourd’hui, de ne pas avoir manifesté, le 17 novembre, mon intérêt pour vos images animées, dans un quartier que j’ai beaucoup arpenté. J’affectionne particulièrement le geste répété, et surtout le son « archéologique » du balayage des feuilles mortes aujourd’hui généralement remplacé par le son absurde des souffleuses à 2 temps, accompagné du nuage et des odeurs Trabant.

  25. @ lignes bleues : oui, le balayage manuel a tendance à céder la place à une soufflerie de mauvais aloi. Même si je garde une certaine tendresse pour les Trabant !

  26. Lignesbleues dit :

    Les Trabant, oui bien sûr, tendresse partagée. Cela évoque pour moi, ostalgie, le souvenir d’une promenade à Goslar, dans des nuages de fumée bleue, au moment où s’entrouvraient les portes du mur (été 89 ?)

  27. @ lignes bleues : auteur ?
    (votre adresse e-mail est invalide)

  28. @ lignes bleues : oui, mais quand ils partent de mon micro, ils me reviennent avec un message de « No Delivery ». De même votre URL de site ou blog « Lignes bleues » renvoie, si l’on clique dessus, à « Adresse introuvable » : faites l’essai vous-même.

  29. lignesbleues dit :

    reprenons par le commencement (obstinée) merci de votre patience

    • Voilà… c’est mieux : vous avez mis enfin la bonne URL pour « Lignes bleues ».
      Reste votre adresse e-mail qui ne fonctionne pas (je vous ai envoyé un… commentaire chez quotiriens sur le sujet).

      • lignesbleues dit :

        je vais donc voir quotiriens mais je viens de vous répondre sur l’adresse en question, sur laquelle j’avais bien reçu vos messages, j’y pers mon latin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s