Crécelles près de l’Elysée

Publié: 14 décembre 2010 dans Vidéo
Tags:, , ,

J’avais aperçu, en me dirigeant hier après-midi vers la rue Saint-Honoré (8e), les files de fourgons bleu marine de la gendarmerie nationale : le palais de l’Elysée est tout proche. Soudain, des cris, des mouvements, des « uniformes » qui courent, bouclier à la main, flashball à la ceinture pour certains.

(Photo : cliquer pour agrandir.)

Difficile de s’approcher vu la « disproportion » entre le nombre des manifestants (une trentaine avec un porte-voix et des crécelles) et celui des force de l’ordre (plus d’une centaine environ, sans compter les policiers en civil).

Il m’a semblé reconnaître de loin Jean-Baptiste Eyraud, de l’association Droit au logement (DAL). Leur but était tout simplement d’obtenir un rendez-vous à l’Elysée : la cour semblait accueillante pourtant, avec son air de Noël, mais ils furent repoussés manu militari dans l’étroite rue du Cirque.

(Photo : cliquer pour agrandir.)

Slogans : « On veut un rendez-vous ! », « On n’est pas méchants ! » « Relâchez nos camarades ! » — certains agités ont été embarqués sans ménagement, après avoir été tirés par les jambes, dans les gros véhicules de gendarmerie.

Les manifestants se sont assis finalement par terre, il n’est pas possible d’en voir plus que ces quelques images prises sous un froid de canard (l’hebdomadaire satirique possède pignon sur rue Saint-Honoré) : mais que fait la météo ?

Publicités
commentaires
  1. brigetoun dit :

    déjà beaucoup – grâce à vous au moins une trace

  2. @ brigetoun : tout petit aperçu ! Mais trop de policiers en civil pour « opérer » tranquillement.

  3. celeste dit :

    C’est bien de filmer tous ces faits ignorés et pourtant tellement représentatifs de la répression qui monte.

    Bon, soyons optimistes, Berlusconi devrait tomber aujourd’hui. Ce qui n’est d’ailleurs pas une victoire mais un soulagement pour les Italiens.

    Bonne journée!

  4. gballand dit :

    Sonner la crécelle près de l’Elysée n’est pas payant, sans doute vaut-il mieux l’artillerie lourde…

  5. @ gballand : en attendant celle de 2012, les crécelles et crécerelles peuvent quand même laisser entendre leur chant !

    @ céleste : un déploiement policier insensé pour une petite manif tout à fait pacifique. Bientôt des blindés en ville pour quelques chômeurs en colère ?
    Italie : nouveau slogan : « Berlu, à la rue ! »

  6. Gilbert Pinna dit :

    Rue du cirque, tout est dit.

  7. @ Gilbert Pinna : vous avez bien lu.

  8. Dom A. dit :

    Tu fais tes courses au Faubourg ? Que devient Odette de Crécy ? Swann ne répond plus à mes mails.

    • Crécy, si c’est elle, joue les filles de l’air sur un trapèze et Swann te fera prochainement un signe.
      Mais pas besoin de faire ses courses pour aller rendre hommage — de l’autre côté du trottoir — à l’hôte de ces lieux…

  9. lautreje dit :

    Disproportion aussi entre le nombre de flics à Paris et en Banlieue !
    Mais normal, en banlieue, on va finir par devenir méchants… On attend toujours le Plan Banlieue… euh le Plan B !

  10. @ lautreje : mais non, regardez, il y avait pas moins de 200 policiers devant le tribunal de Bobigny, le 10 décembre, et dans le « 9-3 » c’est un ancien flic (ex-patron du Raid) qui a été nommé préfet : alors, pas de quoi agiter « la crainte », comme dirait Montesquieu.
    Quant au « Plan Banlieue », on attend le retour de Fadela Amara lors du prochain remaniement ministériel en janvier : elle n’a pas eu le temps de donner toute sa mesure.

  11. Jean-Luc dit :

    Du bien beau cinéma, avec ce soleil d’hiver ! A quand un long métrage ?
    Mais qu’allais-tu faire, Dominique, près de l’Elysée !…
    Surtout du côté des flics ! On t’aurait plutôt imaginé côté manifestants.

  12. @ Jean-Luc : juste un tour… Mais je suis tombé sur ce barrage de police, donc je ne pouvais être de l’autre côté !

  13. patrick verroust dit :

    Que voulez vous qu’elle fasse la météo en cette gal’ air? Laissez lui le temps de se remettre d’avoir été dans l’œil de Fillon . N’attisons pas le coup de froid gouvernemental sur cet institut chargé de prévoir l’imprévisible,le temps politique est hors de leur domaine. A l’impossible nul n’est tenu. Le temps passe et Fillon passe le temps . Il essaie de se donner une stature d’ici 2012. Il joue les chefs d’orchestre dans la cacophonie gouvernementale. Un petit coup de baguette par ci, par là. « Tempêtes et indignations moderato » , voilà ligne symphonique.Il préfère le triangle fut il des Bermudes au crécelles, Hortefeux a un penchant pour le violon.
    Il y a la fille au menhir (descendant) qui surfe sur la vague des mécontents et des xénophobes de tous poils ras. Marine, c’est un prénom prédestiné pour surfer.

  14. @ patrick verroust : Jean Ferrat pourrait chanter « Ce soir, je n’aime pas la Marine » !

  15. Quotiriens dit :

    Bien que peu penché sur le ballon rond, l’idée saugrenue peut être à tout le monde. Après tout, ce n’est qu’une histoire de médiatisation (quelle horreur!). Bref, une idée comme ça, stoppons les manifestations qui ne font que justifier l’existence de ces « forces de l’ordre ». Laissons-les se geler dans les casernes et, en captivité dilettante, n’ayant plus à forcer l’ordre, s’emploieront-ils à quelques jeux de société, lectures, voire réflexions. Là seulement le doute pourrait alors s’immiscer.

  16. @ quotiriens : certes, le froid n’incite guère à manifester (et le gaz lacrymogène doit geler dans l’atmosphère). Mais imaginez que devant cette abstention un projet de loi oblige le peuple à descendre dans la rue sous prétexte de conserver l’apparence démocratique de certains rituels ?
    Par ailleurs, vous voulez créer des dizaines de millier de chômeurs (et de manifestants potentiels) supplémentaires ?

  17. Désormière dit :

    Tous ces policiers, ils étaient là pour protéger le clown en son palais ?

  18. @ Désormière : non, seulement pour faire un peu d’exercice afin de dégourdir leurs jambes paralysées par le froid dans leurs camions !

  19. Les crécelles devaient accompagner les voix des protestataires ou les voix des protestataires accompagnaient les crécelles… Et tous ces policiers… vous étiez sous haute surveillance mon cher Dominique.

  20. @ Pierre Chantelois : oui, les deux (il faut se repasser le film en boucle !). Mais les policiers en civil ont dû croire, puisque j’étais parmi eux, que je faisais partie de la « grande maison » : l’un d’eux m’a même souri et lancé… un clin d’oeil !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s