Mondrian, compositeur en lignes

Publié: 21 décembre 2010 dans Expositions
Tags:, , ,

Il nous aurait fallu, hier, des gouttes rectangulaires.

(Photos : cliquer pour agrandir.)

Piet Mondrian (1872-1944), géomètre des couleurs dites primaires, compositeur en lignes.

(Photos : cliquer pour agrandir.)

Visage extérieur, architecture intérieure, abstraction avant.

(Photos : cliquer pour agrandir.)

Questions de Styjl.

(Photos : cliquer pour agrandir.)

Théorèmes au tracé déterminant rouge, bleu, jaune, noir, Poincaré.

(Photos : cliquer pour agrandir.)

Publicités
commentaires
  1. alainlecomte dit :

    on sent une pointe de moquerie… pourtant c’est si beau cette rigueur et cette simplicité, Mondrian l’anti-bling-bling…

  2. @ alainlecomte : non, absolument aucune moquerie.

  3. brigetoun dit :

    oui, j’y serais bien allée la voir – drôle Mondrian et sa simplicité ont attendu ma vieillesse pou me plaire (et quand ils sont introduits par des gouttes carrées…)

  4. @ brigetoun : une expo extraordinairement riche sur une démarche artistique à l’horizon métaphysique.

  5. alainlecomte dit :

    ah bon, je croyais (gouttes rectangulaires, abstraction avant, poincaré …), mais je me trompais visiblement, alors excuses!

  6. gballand dit :

    J’aime bien vos « gouttes rectangulaires », mais j’avoue que pour Mondrian, je dois laisser infuser…

  7. […] This post was mentioned on Twitter by brigitte celerier, Martine Sonnet. Martine Sonnet said: RT @brigetoun: Mondrian, compositeur en lignes: http://t.co/c1vV8I9 I chez @dhasselmann […]

  8. @ alainlecomte : un livre de Poincaré, sous vitrine, faisait partie de la bibliothèque de Mondrian. Quant au reste, humour (en tout cas, essai) n’est pas forcément moquerie mais peut valoir admiration !

  9. @ gballand : tout dépend du climat, comme vous savez.

  10. PdB dit :

    Le type était un furieux (il y a, à Metz, antenne de ce Beaubourg-ci, une photo de lui magnifique dans son costume 3 pièces réglé-coupé-ajusté) : (Claude Pompide – que la paix soit sur son âme- certains appelaient son mari Pompe – pas sûr de la majuscule d’ailleurs- « certains » décrits magnifiquement par Olivier Rolin dans son « Tigre en papier »- l’appelait) « la grande maison » a quelque chose de toujours, toujours, photogénique (j’adore ça : vos photos sont magnifiques, Chasse-Clou et la musique idem- le Duke on ne cesserait de le faire tourner…) (et si nos billets n’étaient que de cette eau rectangulaire ?) (on ira)

  11. Désormière dit :

    Yves Saint Laurent ne s’y était pas trompé, qui, en créant la robe Mondrian, a fait entrer l’art dans la haute couture.

  12. @ PdB : le bleu d’Ellington n’est pas celui de Klein mais est à la bonne hauteur (Mondrian aimait ce musicien).

    @ Désormière : il y a aussi de la couture dans la peinture de Mondrian : le point est précis.

  13. patrick verroust dit :

    Mondrian et Poincaré, le rapprochement est osé . L’artiste à l’esprit de géométrie systémique et le physicien qui pressent la théorie du chaos ne peuvent se retrouver qu’à « l’horizon métaphysique  » qui n’est pas la ligne bleue de Klein.

  14. @ patrick verroust : osez un blog, on commentera.

  15. Sophie K. dit :

    La seule chose que je n’aime pas chez Mondrian, c’est sa moustache. Trop carrée. :0)

  16. @ Sophie K. : oui, elle fait tache et en rappelle une autre.

  17. Pluie et neige ne font pas bon ménage. Dans ce cas-ci, force m’est d’avouer que tous deux constituent un beau prélude à cet art tout planant de Mondrian. Point d’aspérités 😉 Je me voudrais sur les lieux mais je n’ai pu m’installer sur les ailes d’un avion ou sur les ailes d’un désir.

  18. Sophie K. dit :

    J’ai très bien connu Jean-Pierre leloir, et je suis très triste, moi aussi, ce soir.

  19. Zoë Lucider dit :

    Nous sommes tristes ces derniers temps. Trop de gens meurent ou s’absentent ! Mais tes photos sont follement vivantes et Duke immortel.

  20. @ Zoë Lucider : Duke Ellington, le baume au coeur (sûrement pris en photo par Jean-Pierre Leloir).

    @ Sophie K. : « Jazz Magazine (et non « Jazz Hot ») fut son album permanent. On avait parlé de lui, avec un photographe, lors de ton expo. Je l’ai vu « opérer » dans tous les festivals de jazz auxquels je suis allé.

    @ PMB : merci pour l’info, vue seulement ce matin. Le noir et blanc de Leloir demeure.

  21. @ Pierre Chantelois : mais voyagez aussi par les livres, vous trouverez.

  22. Mondrian m’a toujours laissé froid. J’aimerais cependant observer des gouttes de pluie carrées.

  23. @ dominique boudou : certes, il est un peu cérébral. Mais pour qui aime l’esthétique et les lignes au cordeau…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s