Passage du Caire battant

Publié: 16 février 2011 dans Tourisme
Tags:,

Immanquablement, mes pas m’ont ramené mardi – sans doute à cause de l’actualité internationale –  vers ce triangle égyptien caché dans Paris (2e) : rue d’Alexandrie, rue et passage du Caire, rue du Nil, comme si la capitale avait anticipé (mais c’était Napoléon qui en était le guide touristique) des événements qui semblaient maintenant se répandre comme une traînée de poudre, même jusqu’au royaume de Bahreïn.

(Plan : cliquer pour déchiffrer.)

Juste en face de la porte Saint-Denis, fixée par André Breton dans Nadja, la rue du même nom a été pavée de bonnes intentions et les marchands de fringues ont remplacé quasiment tous les sex-shops. Quelques hétaïres fatiguées patientent encore, dans l’attente du rare client, devant des porches en cours de ravalement.

Dans le passage du Caire battant, long et étroit, les grossistes sont toujours là, quelques boutiques ont fermé, l’animation semble pourtant mise sous le boisseau d’une sorte de malédiction – des Pharaons ? – feutrée. Un commerçant à l’air résigné se tient debout, solitaire, dans son magasin désert et glacé.

(Photo : cliquer pour pénétrer.)

En bifurquant sur la gauche, je vois un type qui ouvre sa valise à roulettes pour proposer à un passant des tissus bariolés, des écharpes roses et bleues.

Je repense alors à Michèle Alliot-Marie, notre ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et européennes, aperçue dans l’après-midi lors de la retransmission télévisée des questions orales à l’Assemblée nationale, et appelant à la « solidarité » de l’ensemble des députés (sur le mode « Tous ensemble ! Tous ensemble ! ») par rapport à l’affaire Florence Cassez qui devrait peut-être déclencher une prochaine guerre avec le Mexique : d’une pyramide l’autre. Une fois encore, le petit épicier (pas arabe) de l’Elysée aura montré son sens impérial de la diplomatie.

(Photo : cliquer pour ouvrir.)

Par ailleurs, il est vrai que MAM n’avait pas encore lu Le Canard enchaîné de ce jour mettant à l’honneur le sens des affaires de ses parents lors de leurs dernières vacances en Tunisie, en sa compagnie aérienne, sous la gouverne fort démocratique de Ben Ali.

Dans une vitrine, des mannequins me dévisagent effrontément, et elles me font soudain penser à Lucas Cranach l’Ancien, mais leur exposition n’attire sans doute pas les foules. Même si la beauté offre toujours, par surprise, un côté délicieusement urbain.

(Photo : cliquer pour agrandir.)

Publicités
commentaires
  1. lautreje dit :

    Bravo pour ce titre ! Il va à ravir avec votre promenade… « délicieusement urbaine » !

  2. JEA dit :

    Dans ce passage, une ombre me tend la main. J’y dépose les piecettes ramassées au fond d’une poche.
    Une heure s’écoule. Retour par le passage. La même ombre. Elle se précipite.
    – « Ah non, pardon, mais je vous ai déjà donné ma monnaie. »
    – « Reprenez celle-ci, c’est une fausse pièce ! »

  3. gballand dit :

    Subitile déambulation parisienne au fil de l’actualité…

  4. @ lautreje : c’est bizarre comme l’empire du vêtement a besoin de mannequins dénudé(e)s !

    @ JEA : allégorie du système bancaire ?

    @ gballand : difficile de ne pas la voir…

  5. MH dit :

    La photo des mannequins est magnifique… étrangement réelle.

  6. @ MH : une vitre de sécurité est heureusement là !

  7. brigetoun dit :

    consolée de la sottise de nos « dirigeants » ou de leur hypocrisie brouillonne par le petit sourire que me donne le souvenir du passage du Caire, des microscopiques drames de copropriété, des problèmes certains de financement etc… enfin d’un passé qui devient souriant quand il est souvenir

  8. @ brigetoun : il y a des boutiques à acheter pour qui se pique d’échanges internationaux !

  9. Sorcière dit :

    Avec MAM les affaires étrangères atteignent des sommets « touristiques » !
    Ses vieux parents, en vacances pour une signature urgente, n’ont plus qu’à envisager une donation défiscalisée à leur héritière avant réalisation de la promotion immobilière (par qui ?) !!!

  10. brigetoun dit :

    s’il y a des boutiques à acheter c’est mauvais signe – pauvre petit monde du sentier

  11. @ Sorcière : ses dynamiques parents se passent ainsi fort bien du gigantesque plan sur « la dépendance » qui est une des priorités du chef de l’Etat…

  12. @ brigetoun : monde des affaires (comme il y a un monde de la politique qui épouse souvent celui-ci)…

  13. […] This post was mentioned on Twitter by brigitte celerier and Dominique Hasselmann, Denis Fruneau. Denis Fruneau said: #actus Passage du Caire battant (L'Irréductible) http://goo.gl/fb/WkZkE […]

  14. Zoë Lucider dit :

    Ce qui frappe en revenant en France après un tour en pays musulman, c’est le nombre d’images de corps féminins dénudés. Décidément associés au commerce, sauf ceux de Cranach, encore que…

    • Sorcière dit :

      Bonsoir consoeur sorcière 😉

      Ne perdons pas espoir puisque les sites de poker en ligne, plus rémunérateurs, se substituent aux sites pornos pour « déshabiller » les mecs ! rire

      J’ai été « fascinée » par l’arbre à palabres de ce jour sur ton site !!! une merveille !

      Bien amicalement !

  15. Dom A. dit :

    La police individuelle des mœurs est, en cette société, a contrario de l’inflation de l’exhibition publicitaire.
    Pour ce qui est de l’exhibition, il y a une fin, on ne peut réduire indéfiniment le tissu (quoique…)
    Pour ce qui est de MAM, on dirait que rien ne pourra stopper la déchéance non avouée, presque irréelle, en tout cas inimaginable sans réaction il y a ne serait-ce que dix ans.

  16. @ Zoë : vive la burqa !

    @ MAM est la police des moeurs (politiques) incarnée.

    • Sorcière dit :

      Dominique !? je suis prise d’un doute … Besson a t-il reçu une dot ?

      • @ Sorcière : par un effet de balai magique, Eric Besson n’avait pas choisi n’importe qui pour convoler en secondes noces : sa (jeune) femme est la petite fille de la seconde épouse de Bourguiba. Elle était sans doute au premier rang des manifestants contre le dictateur Ben Ali, à moins qu’elle n’ait été présente sur le sol français à l’époque de ces quelques échauffourées qu’aura traversées sans encombre notre ministre d’Etat et ministre des Affaires étrangères et européennes, en proie, aujourd’hui encore, à « l’abjection » des remarques de députés et « hommes de gauche » déchaînés.

  17. Olivier SC dit :

    A propos du titre, Lautreje a raison et j’espère que vous vous retrouverez dans le mien de ce soir 😉

  18. calystee dit :

    Autrefois, lorsque je montais régulièrement à Paris, je logeais chez une amie, rue d’Aboukir. Ça ne doit pas être très loin, non ?

  19. Est-ce madame la ministre qui avait invité ses parents pour leur permettre d’apporter leur griffe sur un document commercial ou est-ce les parents qui ont invité leur fille – ministre de surcroit – à l’occasion d’une signature? La quadrature du cercle dans une France qui tourne en rond. Si le canard se déchaîne davantage, faut-il craindre les prochaines révélations des affaires familiales de madame la ministre?

  20. @ Pierre Chantelois : il s’agit de démarches purement privées (les parents de MAM sont assez grands pour se débrouiller tout seuls) et toute cette manipulation médiatique dont la ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères, familiales et européennes a souligné hier, à l’Assemblée nationale, « l’abjection », est destinée à la viser politiquement.
    Il serait temps de tordre le cou aux canards de ce genre et d’instaurer une loi qui encadre enfin – plus sérieusement que celle de 1881 – la déontologie de la presse !

  21. Marie dit :

    J’aime bien cette finesse du titre de votre billet et bien évidemment son contenu … Le coeur battant 🙂
    Bonne journée …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s