Voyage en Lombardie

Publié: 2 mars 2011 dans Voyages
Tags:, , ,

Il en a coulé de l’eau sous le pont à France Télécom depuis que j’ai quitté la DTRE (Direction des télécommunications des réseaux extérieurs) le 2 janvier 1991. Marcel Roulet, Michel Bon, Thierry Breton, Didier Lombard, Stéphane Richard, Wanadoo, Orange, la perte des valeurs (celles du service public) et celle des accents sur le logo. L’action France Télécom à 25 puis 15 euros, le personnel actionnaire… Que de chemin parcouru sur des sentiers pas toujours balisés ! Des suicides. Il paraît que les suicides c’est comme la peste noire ou bubonique, puisqu’il y a des épidémies et « une mode » dans l’entreprise, selon Didier Lombard. Moi, naïf, je pensais qu’il quittait définitivement l’entreprise cette année. J’avais oublié Marcel Roulet dont le spectre revient encore hanter les lieux aujourd’hui. Mais on nous assure qu’il cessera ses apparitions en cours d’année. Donc Richard a nommé Lombard « Conseiller sur les orientations stratégiques et la vision technologique », d’après l’expansion.com.

(Photo : cliquer pour agrandir.)

Il s’accroche, le Lombard, il ne veut pas rendre les clefs et maintenant il va avoir des visions. Lombard Scoubidou ou Lombard Soubirou ? Faut que je demande à Bernadette, Sacha Distel n’étant plus là. 300 000 euros, ça vous parle ? Ou plutôt 600 000 euros qui se décomposent ainsi : 300 000 euros de stocks-options préemptées à 23 € puis 21 € alors qu’aujourd’hui l’action est à 17 ou 18 €, ça ne  fait pas le compte et le Lombard, il sait compter ; et une « retraite chapeau » de 300 000 euros chaque année. Richard a déjà provisionné pour son prédécesseur (toujours selon l’expansion.com). Donc c’est plutôt Lombard Scoubidou, je dirais même Picsou pour le personnel de l’entreprise. Plus fort que Zacharias de Vinci, Forgeard de EADS,  et l’autre d’Elf, devenu Total, dont j’ai oublié le nom. Richard, pas mal non plus, le bon élève, le modèle de Sarkozy qui aurait bien voulu réussir des coups en bourse.

Il me fallait donc, le 28 février, aller devant le siège, au 6 place d’Alleray (15e), pour exprimer ma sympathie à Lombard. Jamais vu, un vrai bunker, des grilles, des codes, un vigile qui fait les cent pas à l’entrée et me regarde stationner. Je colle mon affiche sur le mur d’entrée pour la photographier et la décolle aussitôt après. Je  dis au vigile, qui ne m’a pas vu commettre mon forfait, que j’attends ma femme et que je crains de l’avoir loupée. Je lui demande s’il y a d’autres sorties. Il me répond que non, mais me dit qu’elle est peut-être partie à la cantine un peu plus bas dans la rue. Bonne idée, la cantine. Il est midi 45.

(Photo : cliquer pour agrandir.)

Je vais pouvoir montrer ma banderole papier à tous les commensaux qui entrent et sortent. Il m’indique la direction. Je me pose devant la porte, déplie mon affichette, appuyé à la barrière métallique qui empêche le stationnement des véhicules sur le trottoir. Beaucoup de monde à entrer et sortir, des sourires entendus, les gens s’arrêtent pour lire. Apparemment une cantine inter-entreprises dans un grand immeuble de bureaux. Autant de gens à descendre des étages, rester à l’intérieur de l’immeuble, passer devant  la grande baie vitrée qui donne sur la rue pour « badger » et rejoindre la cantine en sous-sol. Ils s’arrêtent derrière la baie pour lire. Idem ceux qui remontent l’escalier. Ils sont même plus nombreux que ceux qui entrent et sortent de l’immeuble. Je vois mon vigile qui vient déjeuner. Je lui dis que je n’ai pas vu ma femme, je l’attends, elle doit être à la cantine.

Je le remercie de m’avoir indiqué l’adresse du restaurant d’entreprise. Il regarde mon affiche et se met à sourire. Quelqu’un que je connais de près et de loin sort de la cantine. 14 heures passées. Il accepte de me prendre en photo. Je range ma banderole. On parle retraite, enfants, Pierre Overney, boursicotage, photographie, pendant bien un quart d’heure. Il est temps de rentrer à la maison pour déjeuner.

Je ne suis pas machiavélique, je pense que l’homme n’est pas foncièrement mauvais. Si Didier Lombard veut rester encore un petit peu au siège au-delà de 69 ans, c’est que sa vie professionnelle c’est tout bonnement sa seule vie. A moins qu’il ne cherche à récupérer ses stocks-options pour les redistribuer aux familles de ses victimes, alors là, chapeau ! Ses victimes, parce que c’est lui qui était responsable de la politique menée par France Télécom, ladite politique ayant conduit des salariés, qui ne supportaient plus la pression qu’ils subissaient, à se suicider.

(Paris, rue d’Alleray. Photo D.R. cliquer pour agrandir.)

Texte et photos (sauf la 3ème) : Daniel Quintin

Publicités
commentaires
  1. PdB dit :

    Froid dans le dos…

  2. brigetoun dit :

    bravo – absolu, total

  3. Dom A. dit :

    Un homme courageux.

  4. Michèle dit :

    Respect.

  5. Sorcière dit :

    Bien sûr qu’il faut virer LOMBARD ! Cette affaire ne va pas redorer l’image de FT mais juste les poches d’un pourri et il est proprement scandaleux que la direction accepte de détourner de l’argent de l’entreprise pour des conseils fictifs !

    De quoi écoeurer un peu plus les Français …

    Cela mérite une grève générale chez FT et une plainte en justice.

    Bravo Dominique !

  6. @ Sorcière : je ne suis pas l’auteur de l’article et des photos, je n’ai fait que les publier.

  7. Sorcière dit :

    Autre découverte aussi, la composition et la répartition du capital d’ « Orange Tunisie » détenue à 51 % par le gendre de Ben Ali, Marwan Mabrouk, dont les biens viennent d’être saisis …

  8. wanatoctoumi dit :

    @ Daniel Quintin : Je connais bien ce coin de trottoir où tu poses pour la photo : j’ai déjeuné là pendant mes 3 dernières années d’activité. Ça ne fait que 5 ans (fin 2005) que j’ai franchi le seuil pour partir en Congé de Fin de Carrière. Je suis retraité depuis le 1er janvier.
    Sans doute suis-je un de ces « rescapés » que la retraite anticipée a sauvés -au moins- de la folie (que pourrais-je savoir de l’état d’esprit de ceux qui se sont donné la mort… ?)
    Bien peu de choses me rattachent encore à la boîte … Des souvenirs, bien sûr… Des souvenirs d’avant ! D’avant la dégringolade dans l’échelle de valeurs.
    Un mal-être qui s’amplifiait au fil des mois… Mon refus de participer à l’instauration du paraître, de la « frime », en guise de Charte de déontologie … L’idée que l’ouverture du capital de France Télécom en 1997, avait privé d’un seul coup 120 000 personnes, de leur sentiment d’appartenance et les avait spoliées de leur « patrimoine » culturel. Le sentiment qu’on me reprochait d’avoir eu quelques motifs de satisfaction dans mon boulot… que mes valeurs ne valaient plus rien, qu’une fois le boulot accompli, on me mettait sur la touche, pour que d’autres viennent faire du pognon …
    J’ai encore un peu d’argent placé dans le FCPE, que ma condition de retraité va me permettre de débloquer en totalité, l’équivalent d’une année de retraite.
    Après ce sera fini !

  9. @ wanatoctoumi : ce lieu ne m’est pas étranger non plus.

  10. JEA dit :

    Virer ou jeter par-dessus bord ? Un requin de plus dans la mare aux fricards…

  11. Sorcière dit :

    Et voilà !!! On a dû expliquer à Lombard ce que l’on a expliqué à MAM ! Que ce n’est plus le bon moment pour jouer l’incruste ! EXIT le bougre !

  12. @ Daniel Quintin : est-ce un effet de ton article ? Tu m’apprends à l’instant que Didier Lombard quitte définitivement France Télécom.

    Il était mieux qu’il se repose enfin !

  13. @ JEA : la décision a été prise.

    @ Sorcière : la justice (immanente) n’est pas toujours aveugle.

  14. […] See original here: Voyage en Lombardie « L'Irréductible […]

  15. Désormière dit :

    Je sais que mon commentaire fait le grand écart, mais comment ne pas penser à Didier, roi des Lombards (mort en 774) ? L’explication est peut-être là : porter un nom pareil donne des idées de grandeur et s’accommode des bassesses.

  16. @ Désormière : qui a fait le grand écart, avant de reconnaître bien tardivement que c’était au-dessus du gouffre ?

  17. Zoë Lucider dit :

    Trop fort l’Irréductible! Seulement la liste est longue de ceux qu’il faudrait marabouter d’articles semblables. Mais enfin, ce qui est fait n’est plus à faire.

  18. @ Zoë Lucider : un fichier ?

  19. lindesve dit :

    Lombard est parti tranquillement. La semaine prochaine Chirac arrive. Je sens que la défense de ses avocats va être abracadabrantesque et va faire pschitt ! Avec la complicité de Roland Dumas, le compagnon de la Putain de la République, il aura gagné cinq ans avant de passer par la case prison. Je me demande si la semaine prochaine on parlera plus de Chirac ou de Khadafi. Maintenant ma priorité n° 1 ce sont les riches français qui émigrent pour ne pas payer leurs impôts en France, complètement immoral. Pendant la Révolution, on confisquait les biens des émigrés, vivement qu’on refasse la même chose ! Aznavour, l’ancien patron de Auchan, les sportifs et le show-business à la pelle ! Et l’autre chèvre qui se prend pour un ténor, qui habite en Patagonie, a qui on n’ôtera pas sa façon de penser, chaque fois qu’il pollue mes écrans, j’ai un haut-le-coeur

  20. […] n’est pas une invitation au voyage : Voyage en Lombardie ; dommage pour la vraie Lombardie […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s