Rêves et cauchemars sous un casque

Publié: 10 mars 2011 dans Théâtre
Tags:, , ,

Au feu rouge, quand il a vu que je le prenais rapidement en photo, il m’a fait un signe d’acquiescement de la tête : ça doit lui arriver souvent, donc il n’est pas à cheval – il préfère le vélo – sur « le droit à l’image ».

Appelons-le Jean-Etienne ou un prénom de ce genre, je n’ai pas eu le temps de lui demander. Hier, il était sur son drôle d’engin, place de la République, et ensuite il prendrait à gauche puis à droite, ça monte un peu au début (ou alors il s’engagerait à contre-sens dans la petite rue René Boulanger) pour rejoindre le boulevard Saint-Martin, à l’opposé de celui qui portait autrefois le nom de boulevard du Crime.

Il brave sûrement ainsi les moqueries ou les flics mais surtout les doigts en l’air, les quolibets et les queues de poisson des automobilistes et peut-être aussi la chute fatale (il porte quand même une protection pour la tête).

(Photo : cliquer pour détailler.)

En tout cas, ce n’est pas le genre à voter pour la fille Le Pen ou son clone de l’UMP, il est trop original ou indépendant pour ça.

Dans la réalité, il doit se sentir comme dans son lit, suivant son rêve maintenant éveillé, ses jambes battent la cadence, il voit tout à ras de terre, il pédale sans bruit (écoute-t-il un i-Pod pour rajouter au risque ?) et se sent totalement étranger au monde pesant de la carrosserie.

Sincèrement, j’ai peur pour lui et j’aimerais qu’il aille vite se recoucher, il continuerait ainsi sa balade audacieuse à l’abri et immobile, il pourrait même garder son casque de cycliste style « poursuite » car, la nuit, les rêves et les cauchemars pleuvent souvent sans prévenir.

Publicités
commentaires
  1. Dom A. dit :

    Il est rudement bien habillé, Jean-Étienne. Un trader romantique ?
    Ou un faux dur, avec un marcel par-dessous.

  2. brigetoun dit :

    j’aimerais être certaine que votre interprétation de l’influence de son réjouissant dandysme sur son vote soit la bonne. Parions en ce sens. Et sourions lui parce qu’on en a envie

    • @ brigetoun : on ne peut être certain de rien et ceci n’est qu’une hypothèse… Mais le non-conformisme fait rarement couple avec le néo-fascisme (sauf peut-être, à une époque, dans le futurisme).

  3. @ Dom A. : ce n’est pas vraiment John Galliano.

  4. M dit :

    Et pour y aller de mon petit couplet :

    A Paris en vélo on fait son petit dodo
    A vélo dans Paris on peut mêm’ rester au lit…

  5. JEA dit :

    Beau dommage que le casque à pointe ait laissé quelques mauvais souvenirs… Sinon, quelle belle dissuasion pour les automobilistes vaniteux…

  6. @ M : exactement !

    @ JEA : oui, appel à la modestie automobilieuse…

  7. Ambre dit :

    Un vélo Haute Couture sur mesure pour un mannequin qui ne déplairait pas à Karl:)
    Vive Paris!

  8. saravati dit :

    La classe que ce cycliste couché, j’en rencontre parfois un, toujours le même dans la petite ville voisine, oui, j’imagine qu’il fait rire ou sourire. Et pourtant sous les rires, il représente un plaidoyer pour le vivre autrement. Les villes sont conçues (mal souvent)pour la force brutale des véhicules motorisés. Certaines font des efforts pour les rendre moins suicidaire pour les usagers faibles. Chez moi, ce n’est pas le cas. Même sur les chaussées les pistes cyclables se limitent à quelques traits de peinture sur le sol, sans aucune sécurité pour celui qui ose s’y aventurer…

    • @ Je suis même étonné qu’un flic (mais quelles sont les normes pour les vélos en ville ?) n’ait pas déjà demandé à ce cycliste à la Jarry (ou aux jarrets solides) de circuler… ailleurs !

  9. wanatoctoumi dit :

    Rue René Boulanger… tss… tss… Il y a erreur…
    C’est une des rares rue que j’identifie dans le quartier République… (avec la rue du Château d’Eau où j’ai passé les épreuves d’un concours, il y a 32 ans)
    Elle court (presque) parallèlement au Bd Saint Martin, jusqu’à a Porte Saint Martin (lplus précisément, jusqu’au Théâtre de la Renaissance, où j’ai vu se produire Guy Bedos, il y a au moins 20 ans !).

  10. Un original ; une raison d’espérer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s