Tsunennemi sans visage

Publié: 15 mars 2011 dans Science
Tags:, , ,

Vagueeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

déferlement implacable

tsunennemi sans visage

les voitures sont des fétus fous

les bateaux n’ont plus de ligne de flottaison

un bus sur un toit

alors le bœuf est emporté

les maisons naviguent à perte de vue

hébergaient-elles vraiment des vivants ?

l’eau possède une mémoire qui se mange froide

mais vous, habitants du Japon,

pourquoi vous punit-on ainsi ?

il n’y a plus de raison, de saison, de châteaux sauf de sable

le ciel se charge en plus de rougeoiements

incendies dus au gaz imparfait

nuage toxique pulvérisé en l’air

explosions à répétition

les réacteurs des centrales

ont-il du cœur

confinés dans leurs soi-disant sarcophages

crypte nucléaire funéraire ferroviaire folliculaire

Allègre ment

tremblements de terre et stupre mental

bouleversements et migrations

la fille Le Pen à Lampedusa = le Pape au bordel place Blanche

vaguesssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssss

emportez tout, ne faites pas le détail, Dieu ne reconnaîtra pas les siens

ni les seins de ces filles

trop mignonnes avec leurs iPhone

et leur appétit de vie soudain fracassé

même savoir nager ne saurait suffire

respirer non plus

l’avenir est un cercueil de béton

qui bouge dans une vision ou un paysage d’Hokusai

désintégré

à jamais

il faudrait s’enfuir bien plus haut

Benoît Dehort

Publicités
commentaires
  1. brigetoun dit :

    rendrait tout ceci aimable, presque

  2. wanatoctoumi dit :

    Oui, bien sûr…
    « La vague » d’Hokusaï avec, au fond, dans le lointain, le mont Fukushima… et ses trois cheminées fumantes.
    Au fil des heures, la colère cède la place à la consternation, qui avait surmonté la désolation.

  3. Cowboy dit :

    Ah ce Benoît Dehort décidément. Quelle pointure !

  4. Dire qu’il ne faut pas faire trop de vagues, dans la vie. Cette fois, Nature a fait des vagues qui se sont montrées catastrophiques et d’une cruauté sans nom. Je n’ose penser aux centrales dont le cœur flanche… résultat du génie humain qui semble privilégier la voie des vagues.

  5. Sorcière dit :

    Un texte comme un cri immense … comme une réaction ultime de survie que la gentille sorcière que je suis ne peut que transmettre à la noosphère sans aucun commentaire.

  6. Marie dit :

    Le tsunami n’est pas un ami , il déferle son encre dans le ventre des innocents … La terre ne peut plus se taire sur les outrages qu’elle subit …
    Superbe texte comme un cri …

  7. saravati dit :

    Réaliser l’horreur en direct à des milliers de kilomètres, réaliser que la nature est cruelle mais que les inventions des hommes le sont aussi …
    Pauvre Japon, terre de désastres nucléaires, victimes d’abord puis artisans de ce gouffre de vies …
    et ce texte qui parle si haut !

  8. Zoë Lucider dit :

    Les horreurs s’empilent, Benoit Dehort les exorcise de ses mots dentelles

  9. Merci, vos commentaires sont transmis à Benoît Dehort.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s