Lignes à haute tension

Publié: 16 mars 2011 dans Photographie
Tags:, , ,

Comment ne pas penser, hier après-midi à Antony (92), près de l’avenue Léon Jouhaux, à l’électricité dont près de 80 % sont produits par les 58 centrales nucléaires qui enjolivent le paysage français ?

(Photo : cliquer pour agrandir.)

François Fillon consent et concède soudain, dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale, qu’il s’agit bien, au Japon, pour le moment, d’une catastrophe nucléaire tandis qu’au niveau européen on entend prononcer le mot « apocalypse ». Ici, on va donc vérifier nos installations, on ne sait jamais.

(Photo : cliquer pour agrandir.)

Il y avait aussi ce livre dont François Bon rappelle l’existence comme prémonitoire.

(Photo : cliquer pour agrandir.)

Les lignes à haute tension existent aussi en littérature.

(Photo : cliquer pour agrandir.)

Publicités
commentaires
  1. brigetoun dit :

    on est sans voix – et le nord du Japon comme les gens sans toits, sans gagne-pains futurs, sans familles, et pas si loin du nucléaire étaient vraiment par trop sur les roses se paient la neige en cadeau bonus.
    Et l’admiration que l’on va infliger aux ouvriers de la centrale (qui sont obligés de se relever sans arrêt compte tenu des radiations) et aux pompiers – sans compter à ceux qui seront chargé de la suite..
    un lamento sur le monde
    (et Benghazi va être à feu et à sang dans la journée)

  2. @ brigetoun : 11 septembre 2001, 11 mars 2011, les chiffres fichent la trouille.

  3. JEA dit :

    Parmi les centrales françaises, celle de Chooz mérite une mention particulière. Prenez une carte. Elle se situe avec la Wallonie à 1 km au Nord, à l’Ouest et à l’Est. Chooz : c’est un ongle sale que le lobby nucléaire français enfonce directement dans le nombril de la Wallonie.
    En cas de problèmes, les Belges seront plus menacés que les Français par leur « propre » centrale. Y’a aussi du cynisme dans l’air…
    Mais quand nous allions manifester sur place, les autorités françaises avaient la grande amabilité de nous envoyer les parachutistes.

  4. @ JEA : mais nos centrales nucléaires sont les plus sûres du monde (y compris Fessenheim !) et les Belges devraient avoir à portée de la main une boite de pastilles de sodium, non ?

  5. gballand dit :

    Et surtout, faisons confiance à la « transparence » du gouvernement en matière de centrales nucléaires. Si c’est la même chose qu’en matière de santé, on peut être sûr que ces « audits » donneront des résultats positifs.
    Et puis n’oublions pas de privatiser le plus vite possible la filière nucléaire, car si la langue de bois existe bel et bien au gouvernement, on y ajoutera la recherche de la « performance »* pour la gestion privée. Je me demande quand la bourse aura un cancer qui la fera disparaître à jamais !

  6. Ah ! L’Apocalypse… quel livre canon !

  7. @ gballand : la privatisation tous azimuts est la seule solution possible. Même le gouvernement devrait être coté en Bourse et chaque bulletin de vote serait remplacé par une action. Les électeurs deviendraient actionnaires.

    @ Dominique Autrou : à relire now !

  8. PdB dit :

    On n’est plus sûr de rien dans ce monde, c’est dingue… Toute la science battue en brèche, des événements « hors de contrôle » (j’adore ça) (comme s’ils l’avaient jamais été, « dans le contrôle »), « exceptionnels », l’échelle de Richter qui manque de barreau… L’homme remis à sa place : notre premier ministre est une pauvre petite chose, le gouvernement un fétu, je ne parle même pas du petit épicier… On va vérifier, voilà. C’est bien.

  9. Sorcière dit :

    Apparemment les lignes aériennes aussi sont sous tension.

  10. @ PdB : le petit épicier (pas arabe) de l’Elysée s’aperçoit tout à coup qu’il ne commande ni aux éléments ni aux dictateurs. Même pas à la Bourse (peut-être à Fillon, et encore ?). Cruelle désillusion pour le futur maître du monde.

    • PdB dit :

      oui, j’ai cru voir d’ailleurs que le fils du « Guide Suprême » demandait à nano1(c) de lui rendre l’argent qu’il lui avait donné pour se faire élire… « Donner, c’est donner, reprendre c’est voler » on disait dans les cours de récréation, vous vous souvenez ? Bah, un peu de rigolade dans ces temps tragiques ça ne peut pas faire de mal…

  11. Gilbert Pinna dit :

    L’abri de bus et son plexiglass,
    au ciel, les fils atomiques.

  12. lindesve dit :

    Que faire si la centrale de Nogent-sur-Seine, située à 200 km de Paris explose ? La réponse sur mon blog ode éon 68

  13. lautreje dit :

    haute tension, haute voltige, on est en plein cirque ! Sauf que plus personne n’applaudit !

  14. Cowboy dit :

    Franchement, je vois mal pourquoi on va gaspiller du temps et dépenser de l’argent à vérifier nos centrales dont on sait qu’elles sont nickel-chromes. Dans le coeur de nos réacteurs, on y mangerait. Besson, NKM et Fillon nous l’ont encore rappelé cette semaine. C’est pas chez nous que ça se produirait. D’ailleurs, s’il n’y a pas de tremblement de terre ni de tsunami sur l’hexagone, c’est pas un hasard. Sont pas fous, savent bien qu’ils s’y casseraient les dents contre notre technologie. Et quant aux pétarades et aux vapeurs des voisins, rien à cirer, on t’a les Alpes et les Pyrénées pour arrêter les nuages.

  15. Zoë Lucider dit :

    Je ne connaissais pas le livre signalé par François Bon, mais je ne cesse pas de repenser au film de Kurosawa, Rêves, terriblement prémonitoire

  16. @ Cowboy : Il y avait ce soir un excellent documentaire sur Arte, concernant le « nuage » de Tchernobyl de mai 1986 : on pouvait y revoir le fameux ou fumeux professeur Pélerin (et la courageuse réfractaire du Crirad), qui faisait invinciblement penser aux discours actuels du responsable de l’Inrs, encore invité ce soir au JT de France 2, et autres porte-voix de la vérité officielle contre « l’indécence » des écologistes à propos de la catastrophe nucléaire japonaise.

  17. @ Zoë Lucider : oui (j’ai été vérifier !), celui-là, notamment : Le Mont Fuji en rouge

    • Pastelle dit :

      J’aime bien ce blog. Au moins un mois que je l’ai découvert. Impression de n’avoir rien de bien intelligent à dire, mais de devenir plus intelligente en le lisant. 🙂
      Mais quand même faut dire merci. Du moins j’ai envie.
      Sauf que je ne suis pas sûre d’avoir commenté au bon endroit.
      Alors je croise les doigts. 🙂

  18. Pastelle dit :

    Et voilà. J’en étais sûre. Me suis plantée. Je voulais répondre à la note et pas au dernier commentaire. Enfin avec un peu de chance personne ne va le voir…

  19. @ Pastelle : mais non, vous êtes au centre de la palette…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s