Un rêve d’enfant de Nicolas Sarkozy

Publié: 20 mars 2011 dans Politique
Tags:, , , , ,

L’Afghanistan, c’est une sorte de bourbier genre Vietnam, avec principalement des troupes françaises à pied ou dans des véhicules blindés, et  cinquante-quatre soldats déjà tués, alors que la Libye, c’est une attaque les doigts dans le nez avec une vingtaine d’avions – ne pas dire « avions militaires » ou « aéronefs » – et le fleuron de notre technologie : des Rafale et, il le faut aussi, des Mirage.

Un rêve d’enfant de Nicolas Sarkozy s’est soudain réalisé : il a pu sortir de sa  boîte en carton, jusqu’alors toujours enrubannée, son attirail de grand chef de guerre (on lui a conseillé d’éviter le port de plumes sur la tête), convoquer ses collègues, faire adopter et publier hier la résolution 1973 de l’ONU et lancer ses forces aériennes depuis Saint-Dizier et Nancy (à l’Est, rien de nouveau), notamment.

Bilan : des véhicules militaires libyiens touchés, quatre chars ennemis démolis (sur quatre cents) et « tous les avions sont rentrés ». Les Américains, qui commandent en réalité toute l’opération, ont lancé des Tomakawk.

(Libération, hier. Le tag a été rajouté. Cliquer pour agrandir.)

Quel plaisir, quand même, après avoir si longtemps tergiversé et laissé les forces du colonel Kadhafi écraser sans broncher une bonne partie des insurgés contre la dictature, de pouvoir déclencher ces vagues de décollage et d’atterrissage ! Quel sentiment de puissance que de donner l’ordre à Charles de Gaulle (le porte-avions) de larguer les amarres de Toulon et de se diriger dare-dare – on n’avait pas prévu que tout commencerait si rapidement – vers le « théâtre des opérations » !

Ses maquettes d’avions demeurent sur une étagère dans la chambre d’enfant : maintenant, Nicolas Sarkozy peut jouer pour de vrai. Il est le chef des armées, mais ne l’avait jamais été à ce point de non-retour. A la guerre comme à la guerre (et nos escadrilles auraient moins à craindre que nos soldats dans la vallée de la Kapisa, pas loin de Kaboul) !

Le Parlement n’a pas eu son mot à dire ? On lui fera un schéma après coup. Ce qui compte, c’est qu’un petit garçon ait pu enfin concrétiser ce désir inconscient : se prendre pour le maître du monde et frapper, au nom de la démocratie et des droits de l’homme (soudain pratiques), et grâce à sa panoplie jamais touchée auparavant, un colonel qui n’avait pas acheté nos belles centrales nucléaires et nos rutilants Rafale après sa visite à l’Elysée, puis au musée du Louvre, en décembre 2007.

Publicités
commentaires
  1. brigetoun dit :

    ai été soulagée (puis un peu moins en y repensant) de découvrir que pour le moment, contrairement à ce que laisse entendre ma radio, les opérations ne sont pas sous commandement français mais coordonnées par les américains.
    Un peu exaspérée aussi que l’on traite par le silence et le mépris le désaccord de l’Union africaine, et les réactions : non aux colonisateurs, (arme de Kadhafi)
    Nous avons toujours une vision un peu bornée

  2. @ brigetoun : vision bordée par les limites de « l’Hexagone ».

  3. C ‘est tout à fait cela. Jouer au chef des soldats de plomb!
    Comme on aimerait plus de retenue, moins de discours va-t-en guerre. Toujours effrayant, la guerre, quel qu’en soit le bien fondé apparent!

  4. @ chantal serriere : j’ai repensé au livre de Freud, Un souvenir d’enfance de Leonard de Vinci : souvent les avions de guerre sont affublés d’un nom d’aigle.

  5. JEA dit :

    Et dans tout ce brouhaha, les cantonales dont plus de la moitié de la France semble se préoccuper comme de son premier immigré jeté dans un canal pour le faire taire (l’immigré).
    Puis au décompte des votes, on poussera de hauts cris devant la montée du FN. Ben oui, eux font de la politique. Des anti-républicains mais qui tirent les ficelles du « jeu » démocratique…

  6. @ JEA : quand on voit que les candidats UMP en sont venus à cacher leur « étiquette » sur leurs affiches, on peut penser qu’un mini raz-de-marée (pacifique) est craint du côté de la majorité, même si l’abstention risque d’être importante.

  7. Dom A. dit :

    C’est très amusant (le billet). Cette « opération » porte un joli nom très poétique et viril à la fois, la Guerre dans toute sa splendeur littéraire classique, abstraite. L’imparfait du subjonctif (fort improbable dans la bouche de ce chef mais vraisemblable sous sa plume) rappelle celui de Sade, l’embastillé. Mais il y en a aussi, des imparfaits du s. et pas si rares que cela, chez Céline, l’auteur préféré du fâcheux, paraît-il.

  8. @ Dom A. : pendant le Salon du livre, on ne pouvait choisir meilleur « vent sec d’Afrique de l’ouest » (Harmattan) pour dénommer l’opération, « Un taxi pour Tobrouk » étant déjà pris.

  9. alainlecomte dit :

    je suis d’accord avec cette vision des choses: hélas, oui ça y est, il l’a sa guerre, notre Bush à la française…

  10. ArD dit :

    Le problème dans tout ça, c’est que Sarko fait tout à l’envers : il a trouvé sa Pénélope avant de faire la guerre… Fastoche !

  11. Sophie K. dit :

    C’est en Allemagne que le Parlement dirait son mot et permettrait, ou non, à Merkel d’engager son armée… En France, le Parlement ronge souvent son frein.

  12. Zoë Lucider dit :

    Et on entend déjà ses affidés rappeler à l’ordre les troupes derrière le chef de guerre, tout en évacuant le « pacte républicain » en cas de duel PS / FN. Ça augure mal de ce qui peut se passer en 2012.

  13. PdB dit :

    même ces habits-là sont trop grands pour lui…

  14. @ Zoë Lucider : c’est bien là où il faudra choisir !

  15. fan dit :

    On se demande bien pourquoi il n’a pas parlé d’intervention en Tchétchénie et ailleurs où la population est martyrisée

  16. caro_carito dit :

    Excellente cette photo. Malheureusement

  17. @ caro_carito : la photo n’est pas signée (mais le tag est de moi !)…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s