Sade sur les quais

Publié: 7 mai 2011 dans Politique

Le 5 mai, il m’a fait de l’œil et je ne m’attendais pas à voir un signe de lui à cet endroit, au-delà du bassin de la Villette, en roulant aussi loin l’autre matin.

(Photo : cliquer pour agrandir.)

Je me souvenais, en buvant un Perrier avec Dominique C., une fois attachés nos vélos devant ce tabac-presse de Sevran, que le nom de Kodak  était pour moi associé à cette ville qui figurait sur les petits paquets jaunes des films 8 mm que l’on envoyait par la poste pour les faire développer là-bas, en Seine-Saint-Denis : on indiquait à l’encre, en toutes lettres, le département sur l’étiquette.

(Photo : cliquer pour agrandir.)

Mais ce nom d’écrivain « sulfureux » renvoyait aussi à celui d’une chanteuse que l’on n’entendait plus guère.

Musique, polysémie…

http://nscrwg.bay.livefilestore.com/y1p4PI-kQsa62ReEVF1djOO16biHMaCeOJC3kEzMADLQakVtVsDZvdMcOXUULodECxbP2B31O5hnDNVhyVwaNorhbjykTrhcpC1/mXyCjKKMp6eLZImLj32GgKCjiqGngKOQi4mGeaWmsKmco5SdpaCMXDE$.mp3❘titles=Sade-Smooth%20Operator
(Sade, Smooth Operator)

Publicités
commentaires
  1. brigetoun dit :

    une chanteuse que je n’avais jamais entendue, barbare que je suis

  2. @ brigetoun : elle est réapparue pourtant assez récemment (février 2010) avec un nouvel album.

  3. lignes bleues dit :

    même chose pour les diapositives Dominique : kodachrome (euh je sais plus très bien comment ça s’écrit) 25 s’il vous plaît, le seul, le vrai

  4. @ lignes bleues : oui, bien sûr.

  5. JEA dit :

    Dernière photo : Sade et les pavés de mai 68, un cocktail explosif (mais laissons Molotov dans son musée des erreurs historiques)…

  6. @ JEA : Molotov est considéré comme l’inventeur de cette boisson tord-boyaux qui fit des ravages lors de certaines révoltes populaires contre des dictatures locales (Hongrie, Tchécoslovaquie…).

  7. Désormière dit :

    Instamatic Kodak ! La publicité disait : « clic clac ! » et nous répondions : « Merci ».

  8. M dit :

    L’association entre SADE et Télécoms ne m’étonne pas, au vu de tous ces vols sans parachute et de tous ces incinérés (volontaires?) . Sade ne sort guère sans Masoch…

  9. @ Désormière : oui, leur slogan durait le temps d’appuyer sur le déclencheur !

  10. @ M : Didier Lombard s’est « recyclé » dans une boîte de semi-conducteurs électroniques, ça va bien pour lui, merci.

  11. Ceriat dit :

    Un clin d’oeil réussi, la musique de Sade et je me réveille de bonne humeur. Merci Dominique Hasselmann. 🙂

  12. @ Ceriat : bonne journée, alors !

  13. Sophie K. dit :

    Belles photos, encore une fois ! :0)
    (Tiens, j’ai une petite collection d’anciennes pochettes Kodak, faudra que je les mette en ligne un jour.)

  14. @ Sophie K. : Oui, boîtes, pochettes… du jaune partout (ils étaient fort en communication !), des tiroirs entiers…

  15. Gilbert Pinna dit :

    Sur la quai blanc du fleuve,
    les pavés bien alignés de l’embastillement.

  16. @ Gilbert Pinna : j’ai pensé, en prenant la photo, au « portrait imaginaire » de Sade qu’en a fait Man Ray.

  17. Pastelle dit :

    Amusant d’imaginer la voix de Sade en fond d’une lecture de Sade.
    Et pourquoi pas ?

  18. @ Pastelle : ce sont des rapprochements hasardeux et osés, j’assume !

  19. PdB dit :

    amusant de savoir que les émoluments annuels du secrétaire de la banque de paribas bnp (qui s’est installée dans les moulins, là, rénovés et nets et stricts, faisant penser aux tours de la Défense, dans l’image première et très réussie de ce post) (il s’appelle baudouin prot) (je balance) sont vertigineux (un fixe, des primes dans un rapport de 5 au salaire, évidemment), plusieurs millions d’euros, je ne sais plus bien, alors que l’officine qu’il régente demande au Portugal de se libérer de la dette qu’elle-même, cette satanée officine, a provoquée : ce monde a quelque chose de frelaté que l’un des derniers embastillés aurait fort bien décrit…

  20. @ PdB : dommage pour Elis Island

    Mais ce Beaudoin Prot ne gagne peut-être pas autant que cet autre ouvrier méritant :

    « En 2010, la rémunération d’Arnaud Lagardère, le patron du groupe, a attein 2 647 283 euros, don 120 000 euros comme vice-président d’EADS. A quoi il convient d’ajouter les dividendes que vont lui rapporter les 12 610 893 actions du groupe qu’il possède personnellement. Traduction en monnaie sonnante et trébuchante : 1,30 euro par titre, soit 16 394 160 euros. »
    (Le Canard enchaîné du 4 mai, page 3.)

  21. Dom A. dit :

    Rafraîchissant à tous points de vues.
    Ce canal ne sert plus à grand chose (il est même officiellement interdit d’y faire du vélo, de mon côté!) sauf à y noyer sa future vieillesse, ou à s’essayer à la pêche à la mouche, histoire de vérifier sa précision, ou ses capacités de concentration.

  22. @ Dom A : son utilité, même purement esthétique, est pourtant indéniable. Joggers et cyclistes l’apprécient (du côté d’Esbly, on en serait ébahis ?).

    Quant à la pêche à la mouche, c’est un sport à relancer, comme bientôt la pêche aux voix !

  23. Zoë Lucider dit :

    Beaucoup de plaisir à réécouter Sade et à lire l’article. Si même Bataille dit qu’on ne peut sortir de la lecture de Salo autrement que malade, je suis rassurée (j’ai du mal au sens propre à lire Sade). Le film de Pasolini est par moment insoutenable, mais un chef d’œuvre.

  24. Gilbert Pinna dit :

    Ce portrait imaginaire… mais oui !

  25. […] mais vous pouvez choisir le diaporama. Baume des Peyrards ; ex-pays … Des coquelicots – Sade sur les quais ; la chanteuse, pas de panique … Colza à perte de vue – Londres, Tower Bridge – […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s