« The Peninsula Paris », mots-clés (d’hôtel)

Publié: 8 mai 2011 dans Affaires
Tags:, , ,

Depuis le 19 de l’avenue Kleber (Paris, 16e), j’apercevais, vendredi dernier, l’Arc de Triomphe ensoleillé, carrefour des courants d’air historiques et touristiques. Construction emballant (comme un Christo avant la lettre ?) du vide et du plein, du vent et de la mémoire.

(Photos : cliquer pour agrandir.)

Ce monument ne sera pourtant pas menacé par l’hôtel de luxe en cours de construction, The Peninsula Paris, qui, à la suite d’un savant montage financier entre le Qatari Diar Real Estate et The HongKong Shanghai Hotels (HSH), commence à transformer ainsi l’ancien Centre international des congrès, avec son ballet habituel de limousines noires, en 200 futures chambres et suites pas vraiment destinées à des SDF.

(Photos : cliquer pour agrandir.)

Ici, la manie des immenses toiles peintes publicitaires (en dehors de celle exhibant la marque Peninsula elle-même) s’est faite plus petite et photographique : un peu comme ces vues accrochées sur les grilles du jardin du Luxembourg, sauf que les panneaux montrant des employés furieusement ravis sont en l’occurrence toujours les mêmes.

(Photos : cliquer pour agrandir.)

En tout cas, les affaires marchent, les engins turbinent, une grue prend son pied en tournoyant au-dessus des têtes. Quand le bâtiment va… Il semblerait pourtant que Bouygues, pour une fois, ne soit pas à la manœuvre. D’autres projets, on se rassure, sont sans doute dans le tuyau.

 

(Photos : cliquer pour agrandir.)

Quand je reprends le métro, je me dis qu’il ne faut pas confondre ce Péninsula-là avec la société de production de films  qui lança Le diable s’habille en Prada (2006), avec Meryl Streep et Anne Hattaway, pétillante satire des milieux de la mode, et que l’incongru n’est jamais loin de l’inconnu.

 (Photo : cliquer pour agrandir.)

(Keith Jarrett, titre non identifié.)

Publicités
commentaires
  1. gballand dit :

    On en apprend de belles au fil des rues… cette affiche du Che à Kleber, un vrai pied de nez…

  2. JEA dit :

    4e photo : « MAJESTIC »…
    Voilà bien un hôtel de triste mémoire…

  3. brigetoun dit :

    aurons nous assez de visiteurs richissimes pour tous ces hôtels de luxe qui se construisent ? marche mieux que le logement

  4. @ brigetoun : Les émirs et les PDG qui émargent dans différents conseils d’administration de sociétés internationales ont envie d’un Arc de triomphe à portée de la main. Pour les logements sociaux, il faut aller à Antony !

  5. M dit :

    Le talon d’Achille des palaces, ce sont les femmes de ménage. Parions que celles-là seront importées et bâillonnées par un moyen de pression quelconque, donc incapables de se mettre en grève.

  6. Ceriat dit :

    Malgré la tournure future du quartier, cette petite promenade matinale au rythme délicat de Keith Jarrett, m’a agréablement surprise. Je trouve toujours vos photos harmonieuses.

  7. @ M (12:24) : je doute qu’HSH ne porte pas la plus extrême attention sur le recrutement de son « petit personnel », comme sur les immigrés qui bossent dans les boîtes de béton affichant leurs noms sur les panneaux, et qui ont tous forcément leurs papiers en règle et sont payés avec des salaires attractifs.

  8. Dom A. dit :

    Franchement, je me demande où sommeille la crise; jamais vu autant de voitures de luxe.
    Tout ce petit monde vivrait-il à crédit? Il doit y avoir une foule de gens qui se terrent; ça pourrait finir par faire du bruit.

  9. PdB dit :

    Des gens qui peuvent pour une nuit donner l’équivalent d’un mois de smicard, c’est le fossé qui se creuse (on voyait le roi baudouin, hier) : saura-t-on jamais le pourquoi les têtes au bout des piques ?

  10. ArD dit :

    Le Peninsula était en 1986 (est-il encore ?) un hôtel magnifique, genre grosse bastide anglaise situé devant les embarcadères à Hong-Kong.
    Un havre de paix dans Hong-Kong où nous autres étudiants en Chine populaire passions un temps long à déguster un thé. 36 heures de train pour basculer d’une Chine continentale qui nous épuisait avec ses filatures d’étrangers, sa censure et —surtout— ses 90 décibels permanents dans la rue (affichage digital pour tenter de réduire la forme d’addiction des Chinois à leur sonnette de vélo), dans une péninsule où ce Peninsula prenait une tout autre couleur que celle qu’il avait probablement en réalité. Ensuite, on achetait du camembert en boîtes de conserve pour les copains (car il n’y avait alors aucun fromage dans l’empire du Milieu) et on reprenait le train avec ces camemberts qui n’avaient de camembert que le nom.

    J’avais même piqué une petite cuillère en métal argenté au Peninsula, souvenir tangible d’heures heureuses.

  11. ArD dit :

    Un détail qui devrait susciter quelque interrogation : le Chinois avec sa cage à oiseaux, sur l’affiche. Les Chinois sont de très grands amateurs de concours de chants d’oiseaux. Iles élèvent leurs oiseaux en cage dans leurs appartements, et pour s’entraîner se donnent régulièrement R.V. entre copains dans les parcs publics pour faire chanter leurs oiseaux qui se répondent à qui mieux mieux.
    Ils utilisent ici cette image comme le symbole d’une tradition joyeuse apparemment.

  12. @ ArD : merci pour l’explication modulée.

  13. Zoë Lucider dit :

    « HSH a été fondé dans la seconde moitié du XIXe siècle par la famille Kadoorie, des Juifs irakiens ayant émigré à Bombay avant de s’installer à Shanghaï » (selon le lien Figaro). Ça c’est de la mondialisation haut de gamme!

  14. @ Zoë Lucider : un exemple à suivre par tous les travailleurs immigrés (légaux ou illégaux), avec ou sans-papiers, utilisés par les constructeurs du palace.

  15. Y aura-t-il obligation pour les gens d’affaires d’aller, aux heures de sieste, promener leurs oiseaux dans les rues du seizième? Les perroquets ne manqueront de s’y plaire puisqu’en bonne compagnie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s