Descartes, le jeu en montagne

Publié: 14 mai 2011 dans Jeux
Tags:, ,

« Toutefois il se peut faire que je me trompe, et ce n’est peut-être qu’un peu de cuivre et de verre que je prends pour de l’or et des diamants. »

Descartes, Discours de la Méthode (1637).

C’est une belle idée, ce nom de restaurant, dans le 5e à Paris : il faudrait y venir méthodiquement, s’asseoir à la terrasse, et puis flâner dans le périmètre, car la montagne Sainte-Geneviève s’escalade avec facilité.

(Photo : cliquer pour agrandir.)

Juste à côté, l’Ecole Polytechnique se protège derrière ses grilles, Palaiseau maintenant si loin.

Mais ici, les petites rues s’entrelacent, et, en remontant au-delà, un magasin précieux, comme surgi d’une époque disparue, propose ses disques vinyles dans deux endroits différents (la musique contemporaine règne avec superbe dans la voie philosophique).

(Photo : cliquer pour agrandir.)

Descartes, jeu d’ombre et de lumière, avec un soupçon d’univers musical – baroque ou géométriquement autre.

(Iannis Xenakis, Thaurhiphanie)

Publicités
commentaires
  1. brigetoun dit :

    me verrais bien finissant mes jours dans ces petites rues – mais (la gérante refait surface) n’avais pas le bagage intellectuel certifié et surtout les comptes en banque qui vont avec – alors cheminons et goûtons la simplicité raffinée et la douceur du quartier

  2. @ brigetoun : juste passer, écouter de la musique, et continuer…

  3. Bref discours, mais de très jolies cartes dans votre jeu, ce matin, Dominique. J’aime que cette Dame blanche soit si bleue…

  4. @ a mother of four : vous avez bien compris l’allusion (vous aurez 19/20 à l’université Paris-Descartes).

  5. Ambre dit :

    Vous pouvez même y boire une coupe de champagne gratis !

    Vos belles découvertes parisiennes sont bien notées dans mon calepin !

  6. Ceriat dit :

    Rien de choquant dans cet assemblage apparemment hétéroclite, puisque la musique se décline en carré.

  7. @ Ceriat : votre hypoténuse est plausible.

  8. Désormière dit :

    J’adore discourir en terrasse. J’y vole !

  9. JEA dit :

    Dommage que la dame à la fenêtre (dernière photo) ne soit pas restée de glace et ait préféré un fondu enchaîné…

  10. @ Désormière : cet endroit est sympa, indéniablement.

  11. @ JEA : c’est ce qu’on appelle un « fondu au blanc »…

  12. Dom A. dit :

    Le discours amoureux bénéficie, rive gauche, d’une diffraction infiniment plus complexe (proposition subjective, s’il en est!)

  13. calystee dit :

    La Montagne Sainte-Geneviève! L’évocation de ce nom me rend tout nostalgique. C’était un de mes quartiers préférés lorsque j’allais à Paris. Et je me rends compte que je n’ai pas mis les pieds dans la capitale « cartésienne » depuis plus de vingt ans…

  14. @ calystee : mérite un retour sur vos pas !

  15. […] altérées de temps en temps par un filtre, sans aller jusqu’au sépia – même le restaurant La Méthode s’invite ici l’espace de deux secondes – fait renaître des écrivains américains célèbres […]

  16. […] et culture : Descartes, le jeu en montagne – Vendredi suisse – Un pont à […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s