Archives de 24 mai 2011

Pour Christine Lagarde, une opportunité exceptionnelle s’offre dans les prochaines semaines, celle de prendre la place occupée jusqu’alors par DSK à la tête du FMI, et qu’il a dû céder à la suite de son inculpation pour activités hôtelières présumées non orthodoxes au Sofitel de New York, et sa démission obligée de son poste à Washington (la washing machine s’est mise en route, le tambour a tourné et battu).

Ainsi, la ministre actuelle de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, qui a effectué une partie de sa carrière aux USA comme chef d’un grand cabinet d’avocats, et qui est parfaitement bilingue, pourrait remplacer – si son intervention dans l’affaire Tapie vs Crédit Lyonnais ne lui renvient pas en boomerang dans la figure – le célèbre coupable désigné qui devrait peut-être, d’après The New York Post, s’il est condamné, revenir en France pour tester le confort des prisons hexagonales qui n’ont rien à envier à celle de Rikers Island (Claude Guéant semblait bien informé sur le sujet).

Hier soir, on apprenait que des traces d’ADN de DSK avaient été relevées sur les habits de la « victime » jusqu’alors présumée.

Ainsi, la ronde des événements s’accélère-t-elle : la chaise musicale semble faire le trottoir, sur un rythme qui n’est pas sans rappeler celui de certaines danses américaines que l’on voit dans nos films américains préférés : aussitôt, je repense à The Deer Hunter (« Voyage au bout de l’enfer », 1978), de Michael Cimino, dans lequel joue, notamment, le tout récent président du jury du festival de Cannes, Robert De Niro.

(Photo : Paris, rue Bichat, Xe, hier.)

(Charlie Parker, Visa)