Le 17 mai 2011, Arnaud Leparmentier rapportait sur son blog du monde.fr des propos qu’aurait tenus Nicolas Sarkozy, après l’arrestation de DSK le 14 mai à New York : « Le PS a perdu la bataille de la morale pour 2012 ».

Aujourd’hui, le même journaliste s’apprêtait à écrire, après la mise en garde à vue (prolongée cette nuit dans les locaux de la police judiciaire de Versailles) de l’ex-secrétaire d’Etat à la Fonction publique Georges Tron, à la suite de plaintes déposées contre lui pour viol et agression sexuelle par deux anciennes employées municipales : « L’UMP a perdu la bataille de la morale pour 2012 », mais il ne savait pas encore dans quelle bouche placer de telles paroles, celle de Nicolas Sarkozy, de François Fillon, ou de Jean-François Copé, le petit chaperon bleu du parti majoritaire de droite.

(Capture d’écran du monde.fr d’hier. Le tag a été rajouté. Cliquer pour agrandir.)

Devant le formidable déchaînement médiatique qui s’est produit depuis hier après-midi, à l’annonce de l’arrestation du maire de Draveil (Essonne) – émissions spéciales en direct à 17 heures sur BFM TV, i<Télé, TF1, France 2, France 3, France Inter, France Info, Europe 1, RTL, RMC, etc. – une cellule d’assistance psychologique a été mise en place dès lundi soir au sein de l’Elysée.

D’après le gardé à vue lui-même, cette triste histoire aurait pour origine une manipulation du Front national.

Le président de la République devrait s’adresser ce soir aux Français, sur les trois principales chaînes de télévision à 20 heures, pour tenter d’expliquer que l’affaire Georges Tron, présumé innocent, ne saurait entamer, malgré son exploitation politique indécente par l’opposition, sa détermination et celle de la majorité (même profondément atteinte dans sa réputation d’intégrité « morale ») en vue de l’élection de mai 2012.

L’Irréductible, afin de contribuer à l’apaisement nécessaire en cette douloureuse circonstance – pensons d’abord aux trois victimes déclarées des agissements du « réflexologue » qui se serait ainsi lamentablement planté – diffuse ci-dessous une vidéo (filmée le 8 juin sur un parking de la commune d’Antony, 92, fief de Patrick Devedjian) à vocation purement « zen », répétitive, calmante, voire hypnotique.

Presque une drogue, si l’on ose employer ce mot tabou.

Publicités
commentaires
  1. brigetoun dit :

    il a pourtant un bel air de communiant aux cheveux blancs

    • M dit :

      Les Tron binoscopes peuvent mentir, Brigetoun, vous savez.

      C’est peut-être ce qui écœurerait le plus dans son cas, d’ailleurs, si sa culpabilité était démontrée (usons des conditionnels qui restent en stock de l’affaire DSK où ils ont brillé par leur absence…): pourquoi un bel homme, séduisant naturellement, qui présente bien, aurait besoin de forcer la main (euh.. le pied) à ses employées?

      • @ M : oui, tout cela est totalement invraisemblable et l’on voit bien qu’il s’agit d’une « manipulation » destinée à déstabiliser l’UMP, et, au travers elle, le président de la République.
        Espérons que la justice française, plus équitable que l’américaine (pourtant vantée par Nicolas Demorand dans « Libération » lors de la comparution discrète de DSK devant un juge), rendra très vite sa blancheur immaculée à l’édile gravement mis en cause par quelques irresponsables qui semblent téléguidées politiquement.
        A qui profite le crime ? Cherchez la femme, comme on dit dans les polars.

  2. @ brigetoun : c’était peut-être un peut tiré par les cheveux, son histoire (mais il est présumé innocent) ?

  3. M dit :

    @DH: Tout à fait, Dominique. Nous avons là la preuve une fois de plus de l’esprit mal tourné de ceux qui passent leur temps à épier si certains maires font du pied sous la table à leurs employées, au lieu de faire comme les gens sensés, qui s’occupent plutôt de mettre à pied leurs employés pour encaisser les dessous-de-table.

  4. Luc F dit :

    Il est clair et limpide que l’époux* de la (beaucoup trop ) riche ex journaliste ..* est coupable, et que M. Tron est un innocent injustement accablé par l’amorale et immorale bassesse poulaire

    *par discrétion, je ne saurais révéler leur nom

  5. @ Luc F : votre hypothèse coule de source, comme d’autres…

  6. Désormière dit :

    En pleurer ou rigoler ? Les deux bien sûr. C’est ce qui fait un bon sujet.

  7. @ M (10:37) : GT aurait dû utiliser ce processus.

  8. Sophie K. dit :

    Je trouve qu’il a une hallucinante tête de faux-derche, celui-là, quand même. (Tu me diras, une grande partie de la classe politique aussi.)

  9. Luc F dit :

    notre monarque est bien au-dessus de ces piaillements , il se prépare d’ailleurs à asseoir une dynastie sur un trône (conçu par de beaux esprits), remède plus sûr, en ces temps de révoltes , pour rester entre nous et conserver nos biens

    • @ Luc F : il s’est pourtant exprimé, paraît-il, sur cette affaire dont les « piaillements » le gênent légèrement aux entournures, lui, le « Monsieur Propre » (pas physiquement, s’entend) de la droite.

  10. Sorcière dit :

    Le problème n’a pas de couleur politique, juste la couleur du pouvoir sur la victime et l’occasion qui fait le larron.
    Dans les relations de travail avec lien de subordination c’est monnaie courante. Sur 5 postes dans ma vie active à ce jour j’ai croisé 3 patrons qui ont tenté un droit de cuissage (les deux autres étaient des femmes) et 2 sur 3 m’ont fait « payer » en retour le choc de l’ego qu’a constitué pour eux le fait de se faire poliment éconduire.

    Je souhaite aux femmes dans cette situation, qui subissent pour conserver leur emploi, de ne pas attendre de se faire virer après des mises en causes diverses organisées pour la circonstance, et de se constituer des « commencements de preuves » du harcèlement (ce qui est toujours très difficile) grace à de mini enregistreurs de conversations bien planqués 😉 Big brother peut au moins servir à quelque chose en effet boumerang).

    Je n’ai pourtant aucune pruderie et j’ai toujours eu un sourire complice sur les relations conviviales de séduction. La limite étant un passage à l’acte imposé et intempestif avec menaces de représailles en filigrane (voire concrètes)quand on est subordonné.

    DSK , TRON et d’autres, qu’il s’agisse de l’agression pure et simple ou encore de prendre son pied par un autre moyen détourné, il est temps d’imposer des limites à ceux qui basculent dans l’ivresse du pouvoir, notamment sur les femmes.

    C’était mon coup de gueule. 😉 qu’on me le pardonne 🙂

    Ce fut une libération pour moi d’exercer quelques années en libéral.

  11. arff dit :

    « Dans les relations de travail avec lien de subordination c’est monnaie courante. Sur 5 postes dans ma vie active à ce jour j’ai croisé 3 patrons qui ont tenté un droit de cuissage (les deux autres étaient des femmes) et 2 sur 3 m’ont fait « payer » en retour le choc de l’ego qu’a constitué pour eux le fait de se faire poliment éconduire »

    C’est pas d’bol
    Ca ne m’est jamais arrivé: pas de droit de cuissage mais des propositions directes (franches) et sans rancune
    (les coups bas de la part des chefs femmes, en revanche ..)

    • Sorcière dit :

      Les propositions « directes (franches) et sans rancune » ça se gère, ça ne met pas en péril.

      « (les coups bas de la part des chefs femmes, en revanche ..) » oui bien sûr mais c’est un autre problème n’est ce pas, même si il est tout aussi tueur.

  12. Dom A. dit :

    Dommage, la vidéo est un peu courte pour calmer pleinement mon angoisse somptueuse et, probablement, cynique: merde..! Il les a violées par les pieds…

  13. ceriat dit :

    A cette allure là, ce n’est plus de la pluie qui tombe, mais des grêlons. L’hécatombe à commencé pour 2012. Merci pour l’information, je sais que je vais éteindre mon téléviseur ce soir vers 20h.

  14. Sorcière dit :

    @ dominique : J’ai toujours aimé les dessins improbables de l’eau qui glisse en transparence. Elle nettoie.

  15. PCH dit :

    pauvre chéri aux petits pieds, le voilà encore en prison.. mais jusque quand ? l’attente est insoutenable… Heureusement, ce soir on va pouvoir danser…. Bonne soirée !

    • @ PCH : ce soir, la musique des verrous des locaux de la PJ à Versailles lui chantera quelques plaintes, sans doute inventées de toutes pièces, et qui ne seraient même, tous comptes faits, que de simples « couacs » (sic).

  16. caro.carito dit :

    Merci pour votre cellule d’aide psychologique d’inspiration zen. je dormirai mieux.

  17. @ caro carito : aux dernières nouvelles, le tronc de l’affaire semblait prendre du volume.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s