Lettre à Luc Chatel sur les futurs « rythmes scolaires »

Publié: 6 juillet 2011 dans Education
Tags:, , , , ,

Monsieur le ministre actuel de l’Education nationale,

Le 4 juillet, on vous a remis le rapport d’orientation du Comité de pilotage de la conférence nationale sur les rythmes scolaires.

Celui-ci propose dix mesures dont l’une – suppression de deux semaines des vacances d’été – ne pouvait que motiver les lycéens et leurs profs venus le 5 juillet attendre les résultats du bac, avant de partir (pour certains), heureux ou désabusés, vers d’autres horizons.

Il est quand même amusant de constater que vous avez lancé une campagne publicitaire (du 31 mai au 12 juillet) de recrutement de 17 000 profs, juste après avoir annoncé la suppression de 16 000 postes d’enseignants à la rentrée 2011.

(Photos : le 28 juin à Paris, place Jussieu, 5e. Cliquer pour agrandir)

Vous êtes-vous jamais demandé d’où venait la désaffection des « vocations » pour l’enseignement ? Pourquoi trouve-t-on de moins en moins d’étudiants qui s’orientent vers les concours de recrutement (ou ce qu’il en reste) de l’Education nationale ?

Parce que les profs sont mal payés, mal ou pas du tout formés (voir la réforme et la casse des IUFM), peu considérés, soumis à de lourdes contraintes administratives, à la pression de certains parents et des quelques associations réactionnaires qui les soutiennent, et ne disposent pas des moyens qui leur permettraient d’assurer leur travail dans des conditions correctes.

Et voilà qu’en plus, vous allez sans doute supprimer – mais pas avant les élections présidentielles de 2012 ! – seulement deux semaines des vacances d’été sous prétexte de donner un meilleur « rythme » à l’année scolaire :

« Corollaire de la priorité donnée à la régularité des pauses pour que le temps d’enseignement soit mieux réparti sur l’année et pour éviter une trop longue rupture, préjudiciable à la continuité des apprentissages, nous proposons de réduire de deux semaines la durée des vacances d’été :

– il ressort en effet de l’évolution des temps sociaux que les habitudes des familles ont changé, elles sont plus attachées à plusieurs coupures annuelles qu’à une seule période de congé long ;

– la priorité donnée à l’égalité des chances commande également de rappeler que tous les élèves ne partent pas en vacances durant la totalité de ce temps de congé long, dit de vacance. Et un enfant sur trois ne part pas du tout ;

– le comité a par ailleurs le souci d’être vigilant sur la qualité de scolarisation des enfants en situation de handicap : une réduction des vacances d’été leur serait très favorable, compte tenu du préjudice plus particulier que constitue pour eux l’interruption des rythmes. » (page 24 du rapport cité)

A cette occasion, il paraît que vous allez « zoner » la France en trois, tout ceci faisant partie, si l’on a bien compris l’étude dirigée par Odile Quintin et Christian Forestier, d’une politique de circulation routière fortement réfléchissante.

Alors, en attendant que vous mettiez en pratique les propositions « pédagogiques » du Comité de pilotage de la conférence nationale sur les rythmes scolaires, un conseil : partez vite en vacances, Monsieur le ministre actuel de l’Education nationale, tant qu’il reste encore quelques semaines de libre, avant que l’échéance de mai 2012 n’arrive (même si le PS semble, hélas, partisan d’une semblable réduction) et que votre projet tombe à l’eau, celle de l’océan dans lequel vous ne pouvez jamais vous baigner au même endroit.

Si vous êtes alors devenu sans emploi, L’Oréal vous fera peut-être un appel du pied.

(Photo : Université Pierre et Marie Curie, 5e. Cliquer pour agrandir.)

(Saint-Saëns, Le Carnaval des animaux)

Publicités
commentaires
  1. Une Parisienne dit :

    Ne nous trompons pas : toutes ces mesures ont pour seul et unique objectif le bien-être de nos enfants. En haut lieu, on ne pense vraiment qu’à ça. Et peut-être aussi à un enseignement différent…

  2. gballand dit :

    C’est bien les rapports, ça donne l’impression qu’on pense en haut lieu ! Si les « zanimaux » ne changent pas en 2012, le thème du Carnaval sera  » agences de notations et destruction des services publics ».

  3. M dit :

    Quand les comités de pilotage sont eux-même téléguidés par ceux qu’ils sont censés éclairer, c’est beau comme du Breughel.

  4. L’enseignement doit former la logique chez les individus et la politique nationale en éducation s’acharne à la torpiller. Logique, quand tu me cherches…

  5. Sophie K. dit :

    Donc, je résume : moins de profs pour plus de profs, moins d’heures pour plus d’heures, et moins de vacances pour un meilleur équilibre, parce que se reposer, c pas bi1 pour les gosses… Ça rappelle le « travailler plus pour gagner plus » qui s’est traduit dans les faits en « travailler plus pour gagner moins », tout ça. Assez marrant, ces ministres qui ne revoient jamais le fond de l’éduc’ nat’ mais qui la gèrent en chefs d’entreprise. Un de ces jours, y’aura une pointeuse à l’entrée des cours.

  6. Sorcière dit :

    La prochaine réforme c’est la fin de l’enseignement gratuit dans le primaire et le secondaire, (vu que ce n’est déjà plus gratuit dans les faits autant franchir le cap !).
    L’avenir est donc à payer des impôts pour entretenir des services privatisés et payants ! mdr (cela revient à en doubler le coût).
    Il n’y a que nos élus et nos hauts fonctionnaires qui ne sont jamais raccourcis … mais ça viendra 😉

  7. @ Sophie K. : la pointeuse existe déjà, elle s’appelle CPE.

  8. PhA dit :

    Luc Chatel ? C’est qui ?

  9. PdB dit :

    Je signe cette lettre. Je ne suis pas prof (mais cette corporation, mise à mal par ce gouvernement inqualifiable, tient dans ses rangs de nombreux partisans d’une société plus juste et plus décente : plus cultivée; mais qui vote mal et pas pour nano1©). Et je suis comme PhA : qui est ce fantôme ?

  10. La casse des IUFM et les étudiants qui maintenant demandent des aménagements d’études pour pouvoir assurer leur survie matérielle chez Mac Do ou Quick: véridique car entendu très officiellement de la bouche d’un directeur d’IUFM de ma connaissance il y a une semaine! C’est ça le progrès?

    Les mesures » révolutionnaires » annoncées: ben voyons! Ainsi les parents pourront travailler plus pour gagner plus si la journée des enfants est plus longue, les congés plus courts… et ces satanés enseignants: on va enfin les mettre au travail : ils sont les seuls à avoir deux mois de congé, non?
    Si bien payés avec leur master alors que personne ne se souvient que leur salaire est inférieur à ce qu’il devrait être puisqu’il englobe les deux mois de vacances qui n’en sont pas vraiment.
    Les enfants dans tout ça? C’est une plaisanterie, non? Eux au moins on peut les manger à toutes les sauces, même économiques!Ils ont tellement bon dos!

  11. Ceriat dit :

    De toutes manières, à quoi ça sert d’avoir des profs compétents, puisque l’intérêt de l’éducation nationale c’est de fournir des moutons au gouvernement, pas des personnes éduquées.

  12. Zoë Lucider dit :

    J’aime beaucoup la photo « piséenne » de l’université. Tout un symbole ! Quant à ces ministres de l’Educ nat, ils se succèdent pour de contredire et foutre le pataquès en permanence dans l’organisation des cours alors que l’important, l’art et la manière d’inciter l’enfant à désirer le savoir, on n’en parle jamais, voire on l’occulte.

  13. @ Zoë Lucider : la tour prend garde !

  14. […] Lettre ouverte : Lettre à Luc Chatel sur les futurs « rythmes scolaires« . […]

  15. […] me suis d’ailleurs souvenu d’une lettre que j’avais écrite, sur un de mes anciens blogs, à un ministre de l’Éducation nationale […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s