« Sait-on jamais… »

Publié: 7 juillet 2011 dans Musique
Tags:, ,

Ce matin, pure musique : The Modern Jazz Quartet, avec John Lewis (piano), Milt Jackson (vibraphone), Percy Heath (bass), Kenny Clarke (drums).

Souvenirs de notes comme des gouttes de pluie attendries, caressantes, vénitiennes ici, car Sait-on jamais… et le film de Roger Vadim – avec Françoise Arnoul, « La Chatte » –  qui bravera le temps et la critique collet monté.

Nappes du vibraphone, pointillisme du piano, flux de la batterie, reflux de la basse.

Lagune…

Sur la scène, l’enchantement et le silence, paradoxalement.

45 tours et puis s’en vont.

(Le morceau choisi ci-dessous est extrait d’un autre album du MJQ.)

(The Modern Jazz Quartet, Django)

(Scan de la pochette. Cliquer pour passer au L.P.)

Advertisements
commentaires
  1. Une Parisienne dit :

    Un avant-goût de vacances ? Un Voyage en Italie peut-être ?

  2. M dit :

    Just pure bliss! Thanks!

  3. PdB dit :

    GENIAL le MJQ !!!

  4. PdB dit :

    il est bien bleu le crayon de la Fenice aussi… Venise ah oui Venise… (je pense à Brunetti, le héros des bouquins pas si bien que ça de Dona Leon, et aussi à Burano et son rendez-vous des chasseurs…) j’adore cette musique, merci Dominique

  5. lautreje dit :

    bien plus enchanteur que les infos ! merci pour le choix et la pochette !

  6. Zoë Lucider dit :

    ah oui, ça fait du bien!

  7. caro.carito dit :

    Des claviers, je ne peux pas dire que j’apprécie le plus le vibraphone, mais là très beau, léger, fluide, doux.

  8. Ceriat dit :

    Un peu de musique pour apaiser les tensions était nécessaire, merci Dominique Hasselmann.

  9. Gicerilla dit :

    À force d’en entendre parler à tout bout de champ, on a envie d’avoir une opinion… Mais quelle fatigue au fond. Et si on oubliait le cas DSK tout simplement par une perte de l’ouïe opportune, hein, si on faisait comme si tout cela n’était pas et on en profitait pour jouir à notre tour… de l’été. Hein, si on faisait ça ?

  10. Eugenie dit :

    L’eau est basse comme est lointain le temps …

  11. […] : Sait-on jamais ; avec The Modern Jazz Quartet. Address: http://blogoliviersc.org/?p=4317 « Ascenseur […]

  12. Jacques dit :

    […] signifiait tout bonnement Sylvain. J’écris tout en écoutant le quartet de jazz moderne (MJQ magnifique) que je dois au Chasse […]

  13. […] à Beaubourg des émissions d’André S. Labarthe (j’écoute toujours le morceau du MJQ du Chasse-Clou en l’occurrence irréductible, intitulé « Django ») (j’ai […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s