Signes de rues

Publié: 12 juin 2011 dans Photographie
Tags:, , ,

Quelques photos prises hier dans mon quartier (Paris, Xe).

(Rue Jean Poulmarch, 9 h. 43, cliquer pour agrandir.)

(Rue Jean Poulmarch, 9 h. 46. Cliquer pour agrandir.)

(Rue de Lancry, 9 h. 47. Cliquer pour agrandir.)

(Rue Albert Thomas, 9 h. 54. Cliquer pour agrandir.)

(De plus près. Cliquer pour agrandir.)

(Rue Léon Jouhaux, 17 h. 13. Cliquer pour agrandir.)

(Muddy Waters, Whiskey Blues)

Publicités
commentaires
  1. brigetoun dit :

    jour ordinaire de Paris

  2. @ brigetoun : Bien vu…

  3. caro.carito dit :

    Jour ordinaire mais quand on aime, ça rendrait presque nostalgique. Presque.

    • @ caro.carito : vous me faites repenser soudain (pourtant je ne suis pas Luc Ferry) à un livre de Jankélévitch : « Le Je-ne-sais quoi et le le presque rien » – sa voix était musicale.

  4. gballand dit :

    D’après vos photos, un quartier contrasté, où le » monumental » côtoie la misère… une musique propice à la déambulation.

  5. @ gballand : Muddy Waters, Deep south pour un quartier à l’Est…

  6. Gilbert Pinna dit :

    L’homme de la rue.

  7. @ Gilbert Pinna : j’ai agrandi pour vous la photo de l’entrée de l’église, avec la pancarte où l’on peut lire, difficilement : « Merci de ne rien déposer au pied de cette porte ». Le Whiskey Blues s’adresse à tous les passants !

  8. lautreje dit :

    « Ne déposez rien »
    Faites un signe
    et
    on vous rappellera

  9. Le Tenancier dit :

    Si je me souviens bien, nous ne sommes point très loin du Canal avec l’ombre mouvante des arbres comme amers à ces déambulations…

  10. PdB dit :

    En fait, il ne fait pas si beau sur Paris…(les graffs de la première et le lion de la troisième photo sont pour moi des traits d’union)

  11. Sorcière dit :

    Des portes comme des murs, des barreaux et des grillles, tout un enfermement, une exclusion.

    Heureusement que le muret de pierre n’a pas encore été doté de pointes de fer anti sdf …

  12. Zoë Lucider dit :

    C’est bien ces petites niches où on peut poser son barda et dormir un peu à l’abri des pieds des congénères. Ce n’est pas le Paris de Woody, plutôt celui de Bob. Les signes, sans être cabalistiques sont chargés de sens et non sens. Vive la capture de l’Irréductible!

  13. […] et ailleurs : Signes de rues – L’Aime haut du matin … – Ça marche pas toujours – Et le jour […]

  14. Dom A. dit :

    J’ai essayé le numéro vert, il était très encombré, peut-être en dérangement.

  15. Pastelle dit :

    J’adore tout particulièrement cette série, pleine de diversité et de sens. Bravo et merci.

  16. @ Pastelle : quelques traits de pastels photographiques…

  17. Pastelle dit :

    Je ne suis pas sûre que la dernière image puisse entrer dans le cadre du pastel…

    Sur le plan pratique et visuel, je crois que votre blog gagnerait en impact et visibilité à afficher les photos en grand d’un coup, car rares sont ceux qui cliquent sur votre proposition de « cliquer pour agrandir ». Il faut compter avec la paresse et le manque de temps. Alors imposer certaines choses plutôt que de les proposer. Enfin, ce n’est que mon avis…

    NB : Paresse et manque de temps, je n’ai agrandi que votre dernière photo. Et pourtant je suis persuadée qu’elles le méritent toutes.

  18. @ Pastelle : la plupart des blogs publiant leurs photos en grand (comme je le faisais sur « Le Chasse-clou »), j’ai souhaité me démarquer.

    Clique qui veut, après tout.

  19. Vraiment très beau
    plein d’humour
    et de sens

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s